Les délices de Tokyo – Durian Sukegawa

Couverture Les délices de Tokyo

«Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges dont sont fourrés les dorayakis, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager.


Chronique rédigée par Sarah 


Mon avis :

Sentarô est aux commandes d’une petite pâtisserie de quartier qui propose des dorayakis (petits gâteaux ronds et fourrés). Il n’apprécie pas tellement son travail, il boit beaucoup et ne pense qu’à rembourser sa dette pour pouvoir partir de son échoppe. Mais, les affaires ne sont pas florissantes et il n’a aucun talent pour préparer la pâte de haricots rouges. Un jour, une vieille dame lui offre ses services et elle va devenir une aide précieuse. Pourtant, elle va disparaître sans donner d’explication car elle cache un lourd secret et un douloureux passé.

Comment ai-je découvert ce livre, me direz-vous ? En fait, en me préparant pour partir au Japon, j’ai vu ce film qui était à l’affiche de mon cinéma de quartier. En rentrant chez moi, j’ai appris que c’était une adaptation du roman de Durian Sukegawa. Dans ces circonstances, j’espérais donc pouvoir lire le livre avant d’aller voir le film, comme à mon habitude. Bien sûr, j’en avais un peu parlé autour de moi et j’ai donc eu l’agréable surprise de le recevoir de la part d’une de mes collègues, à l’occasion de mon anniversaire.

Le titre a attiré mon attention, en tout premier lieu, car forcément l’histoire se passe au Japon : « les délices de Tokyo ». Et ensuite, j’allais pouvoir découvrir un nouvel auteur japonais. Il n’a pas fait long feu ni dans ma pal, ni dans mes mains d’ailleurs. Je l’ai lu sur deux jours et j’ai été satisfaite de l’histoire car celle-ci était poignante et poétique, comme annoncé sur la 4éme de couverture. J’ai beaucoup apprécié les passages qui font un peu penser à une recette de cuisine ainsi que le personnage de Tokue et toute la poésie qui est en rapport avec les arbres (sakura). Par contre, je regrette un peu de ne pas tout savoir du passé de Sentarô qui est un personnage principal, mais qui s’efface quelque peu au profit de Tokue et de sa propre histoire.

Je ne vous le cache pas, c’est une lecture simple, sans prise de tête, sans véritable intrigue sauf peut-être en ce qui concerne une partie du thème abordé dans ce livre qui est un peu caché jusqu’à la moitié du roman et qui est très touchant. Le style d’écriture de l’auteur nippon est très plaisant, j’avais l’impression de lire au bord d’une rivière en dégustant une pâtisserie que j’ai déjà eu l’occasion de goûter au Japon et ce fût un régal. Après avoir lu plusieurs thrillers pendant une courte période intensive, j’ai pu trouver un certain repos grâce à ce récit qui est empreint de nostalgie pour ma part puisque j’ai adoré découvrir le pays de ce poète et écrivain.

Mon conseil : Si vous aimez la poésie, la cuisine, le Japon et ses habitants, foncez découvrir soit ce livre, soit le film du même nom de Naomi Kawase car l’un comme l’autre ils valent vraiment le détour.


Parution : 03 février 2016
Éditions : Albin Michel
Nombre de pages : 240
Prix : 17.50 €
5

6 réflexions sur “Les délices de Tokyo – Durian Sukegawa

  1. Pingback: Le rêve de Ryôsuke – Albin Michel | Alice Neverland

    • Coucou 🙂 Tout comme toi, lorsqu’un roman parle d’un pays ou d’un autre qui m’intéresse moins ou ne me parle pas tout simplement, je zappe. Et avec le nombre de livres qui sortent chaque année, heureusement qu’une sélection naturelle se fasse d’elle même 😉

      Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s