Dan Machi, La légende des familias, tome 1 – Fujino Omori

Couverture Dan Machi - La légende des Familias, tome 1

Nombreux sont les dieux venus s’installer dans la Cité-Labyrinthe d’Orario, bénissant les mortels qui s’aventurent dans son dédale souterrain en quête de pouvoir, de fortune…
… ou de filles ?! C’est en tout cas le souhait de Bell Cranel, un aventurier novice sous la bénédiction de l’impopulaire déesse Hestia.
Sauvé de justesse par la belle Aiz Wallenstein, une épéiste hors pair, Bell s’engage à suivre ses traces et à devenir un aventurier digne de se mesurer à elle.

Bien décidé à relever ce nouveau défi, Bell plonge dans le mystérieux Donjon avec une énergie nouvelle qui ne manquera pas d’attirer l’attention de certains dieux.


Mon avis :

Étant fan des light novel précédemment découverts auprès de la maison d’édition Ofelbe (Sword Art Online et Log Horizon), j’étais vraiment intriguée quant à découvrir ce genre dans un univers plutôt éloigné de la thématique du jeu vidéo. C’est donc avec un réel intérêt que j’ai commencé ce premier tome marquant le commencement d’une nouvelle série dont je ne connaissais strictement rien : Dan Machi.

Afficher l'image d'origineD’un premier abord, Dan Machi s’éloigne quelque peu de ses comparses de la collection mère des light novel. En effet, Ofelbe a cette fois choisi de respecter les tomes, c’est-à-dire qu’au lieu de regrouper deux tomes consécutifs dans un livre comme ils le faisaient jusqu’alors, ils ont suivi la publication japonaise en sortant un tome à la fois. Du coup, le livre est plus aéré, plus facile en prendre en main, et ne perd rien du charme des précédents light novel puisque les illustrations couleurs et en noir et blanc sont toujours présentes.

Au niveau de la thématique, on reste dans l’heroic fantasy. Les adeptes des autres sagas seront donc ravis ! Pour ma part, j’ai été séduite par l’écriture rythmée de cette série. La lecture est fluide, les pages se tournent rapidement et l’action est assez omniprésente. Bref, on ne s’ennuie pas à un seul instant !

J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur a su créer un univers à la fois original mais aussi assez connu. Il a pioché des éléments deci et delà pour nous offrir un monde riche en curiosités et en découvertes.

Afficher l'image d'origineDe plus, ses personnages sont vraiment hauts en couleur, dans le pur respect des traditions japonaises. A mi-chemin entre le shonen et le hentai, l’entourage de Bell, notre jeune héros, regorge de jeunes filles aux atouts sans équivoque. Pour ma part, cela ne m’a pas vraiment dérangée étant donné que je baigne dans l’univers des mangas depuis de longues années et que je sais que c’est une façon assez courante de représenter les personnages dans des univers précis. Mais je peux comprendre que cela puisse surprendre les néophytes.

Pour autant, l’auteur ne reste pas focalisé sur cet aspect là. C’est vraiment l’évolution rapide de Bell qui est au centre de l’histoire. De jeune aventurier pleurnichard et sans expérience, il se révèle véritablement au fil des pages. Son potentiel augmente en même temps que les expériences qu’il a accompli. Et j’ai beaucoup aimé l’originalité de tout ce mélange.

Pour conclure : voilà un light novel qui m’a agréablement surprise malgré son fan service qui l’oriente plutôt vers un public masculin. Mais l’histoire est rythmée, bourrée d’actions et de rebondissements. Je ne me suis vraiment pas ennuyée, et j’ai vraiment apprécié cette plongée dans un univers assez original. Les adeptes se régaleront, les néophytes comprendront sans problème. Bref, une histoire d’heroic fantasy légère et amusante qui séduira un maximum de personne !


Parution :  30 juin 2016
Éditions : Ofelbe
Nombre de pages : 292
Prix : 12.99 €
4

4 réflexions sur “Dan Machi, La légende des familias, tome 1 – Fujino Omori

  1. Pingback: Dan Machi, la légende des familias, tome 3 – Fujino | Alice Neverland

  2. Pingback: Dan Machi, La légende des familias, tome 2 – Fujino Omori | Alice Neverland

    • L’humour ressort énormément dans le livre également. Après, pour le fan service, j’étais prévenue dès les premières illustrations. cela ne me dérange pas plus que cela étant donné que c’est coutumier dans le genre. En tout cas, j’avoue que j’ai bien envie d’en découvrir l’anime maintenant !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s