Et mes yeux se sont fermés – Patrick Bard

Couverture Et mes yeux se sont fermés

Tout le monde change durant l’adolescence. Maëlle n’est pas différente des autres filles de seize ans. Cette année-là, elle passe de plus en plus de temps sur facebook, abandonne le sport, modifie sa façon de s’habiller, quitte son petit ami…. Sans hésitation ni compromis, elle prend un virage à 180°. S’il y a une chose qui ne change pas chez Maëlle, c’est son caractère déterminé. C’est pour sauver le monde que, victime d’un rapt mental, elle rejoint les combattants de Daesh.
Maëlle devient Ayat.


Mon avis :

Il est toujours assez délicat d’aborder des thématiques comme le jihad dans les romans. Encore plus quand ceux-ci s’adressent à un lectorat assez jeune. Pour autant, j’apprécie le fait que le sujet n’en reste pas tabou et que certains auteurs prennent le risque de l’aborder sans détour. Car il s’agit d’une réalité plus qu’actuelle, et je trouve vraiment judicieux d’en parler avec les plus jeunes, même à travers des histoires fictives.

Et mes yeux se sont fermés nous raconte ainsi l’histoire de Maëlle qui va devenir Ayat en seulement trois petits mois. Trois petits mois qui vont tout changer. Comment elle va partir en Syrie, croyant qu’elle va ainsi réaliser son rêve en partant au Shâm. Mais ce roman choral,  c’est aussi l’histoire de sa sœur, de sa mère, et des personnes qui lui sont proches ; comment ces dernières n’ont rien pu voir venir, ou ont refusé de croire l’importance du changement radical s’opérant en Maëlle.

Et on y croit. L’histoire parait d’ailleurs si réelle qu’elle le devient presque. L’auteur nous avoue même qu’il s’est inspiré de l’histoire vraie d’une adolescente embrigadée sur internet, partie faire le jihad en Syrie. Ainsi, avec force de documentation, il retranscrit ses sentiments vis à vis de cela par la simple force des mots. Ça intrigue, ça perturbe, mais ça marche, irrémédiablement…

Pour conclure : je ne vous en révélerai pas plus sur cette lecture, car cette dernière se veut véritablement percutante. Non pas par un effet visuel, mais par le simple pouvoir des mots. Sans se faire moralisateur pour autant. Patrick Bard nous ouvre juste les yeux sur une situation préoccupante qui existe bel et bien. On s’insurge, on s’interroge et on cherche à comprendre comment une vie, somme toute normale, bascule d’une seul coup dans l’incompréhension la plus totale. C’est bien amené, d’un ton juste et posé qui, pourtant, nous fait immédiatement réfléchir. Un livre juste et plus qu’approprié par les temps actuels..


Parution :  25 aout 2016
Éditions : Syros
Nombre de pages : 208
Prix : 14.95 €
4

 

 

4 réflexions sur “Et mes yeux se sont fermés – Patrick Bard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s