Silver, tome 3 : Livre troisième – Kerstin Gier

Liv a l’impression que ses problèmes ne finiront jamais : remariage de sa mère, complexe d’infériorité, ragots du collège attisés pas la mystérieuse blogueuse Secrecy, et fierté blessée pas son ex-petit ami Henry. Sans parler des couloirs du rêve et du dangereux Arthur, qui manipule les gens pendant leur sommeil pour les faire agir à sa guise. Et si le Seigneur des ombres et des ténèbres existait pour de vrai ? Il y a des jours où l’on préférerait cauchemarder plutôt que d’affronter la réalité.


Mon avis :

Le premier tome de cette série ne m’avait pas vraiment convaincue, mais j’avais été surprise par le second qui s’était révélé être une lecture bien agréable et plus entrainante. J’attendais donc cette conclusion finale, curieuse de découvrir le fin mot de cette série.

A l’instar du second tome, je me suis plus rapidement prise au jeu de l’intrigue. Il faut dire que j’aime vraiment le monde qu’a mis en place l’auteur, entre rêve et réalité, et c’est vraiment le gros point fort de la série. L’ambiance correspond parfaitement à cette atmosphère onirique, et c’est avec plaisir que l’on retourne au pays des rêves…

Mais, si les révélations s’enchainent, et que l’on commence enfin à entr’apercevoir le pourquoi de toute cette histoire, j’ai trouvé que de nombreuses longueurs parsemaient le récit et empêchaient l’intrigue de se développer et de se résoudre comme il se doit. Alors ajoutez-y une héroïne qui passe son temps à geindre…

Car, une fois encore, c’est Mia, la sœur de Liv, qui a sauvé le roman. Je ne sais pas vraiment comment, ni pourquoi, mais Liv est devenu un personnage qui n’arrive absolument plus à me convaincre. Bien au contraire, j’ai sans cesse levé les yeux au ciel face à ses réactions et j’ai été agacée par bon nombre de ses réactions

Pour autant, malgré ces bémols, j’ai quand même bien apprécié cette lecture. Je reste une nouvelle fois surprise devant la richesse de l’univers de Kerstin Gier, et j’ai vraiment aimé l’évolution qu’elle a su apporter à son intrigue. Si, au départ, le récit était assez fermé, il s’est petit à petit ouvert sur plus de personnages qui ont réussi, à leur tour, à enrichir cette histoire qui ne ressemble à aucune autre. Les passages de vie « réelle » sont de véritables bulles d’humour, et je me suis autant régalée dans un monde que dans l’autre.

Pour conclure : rien que l’univers de Kerstin Gier mérite que l’on s’arrête sur cette série, même si je trouve qu’elle a un peu trop étiré le dernier tome. J’ai été surprise par le personnage de Mia, qui a su prendre de plus en plus d’ampleur au fil des tomes, et c’est vraiment elle qui permet aux romans de se démarquer. Je reste un peu plus mitigée face à Liv, qui m’avait séduite dans le premier livre mais qui s’est transformée en une héroïne qui m’a bien trop souvent exaspérée. J’ai tout de même passé un bon moment avec cette série, et je suis convaincue qu’elle plaira sans nul doute aux amoureux de la toute première saga de l’auteur, Rouge Rubis… 

Retrouvez mon avis sur le tome 1 ICI.
Retrouvez mon avis sur le tome 2 ICI.

Parution : 21 septembre 2016
Éditions : Milan – Page Turners
Nombre de pages: 384
Prix : 15.90 €
3

Une réflexion sur “Silver, tome 3 : Livre troisième – Kerstin Gier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s