Outliers, tome 1 : Les anomalies – Kimberly McCreight

Couverture Outliers, tome 1 : Les anomalies

Tout commence par un texto : Wylie, stp, j’ai besoin de ton aide.
Cassie a disparu et ses SMS laissent craindre le pire : qu’est-elle partie faire dans les forêts denses du Maine ? A-t-elle été kidnappée ? Est-elle en danger de mort ?
Aidée de Jasper, petit ami de Cassie, Wylie surmonte son agoraphobie pour aller à sa recherche. Mais son mauvais pressentiment se fait de plus en plus insistant : et si de bien plus noirs secrets se cachaient derrière la disparition de Cassie ? Des secrets à même de bouleverser l’équilibre du monde ?


Mon avis :

Je ne cache pas que j’ai choisi de lire ce livre sans trop rien en savoir. Je me suis simplement laissée convaincre par sa couverture. De plus, je ne connaissais pas l’auteur et je ne savais pas vraiment de quoi ça allait parler, donc je me suis plongée dans cette lecture en aveugle.

Dans l’ensemble, j’ai été agréablement surprise par ce livre, même si je suis passée par plusieurs états avant de finir sur cette note positive. Car, durant les trois quarts du livre, j’avais l’impression d’être dans un énorme WTF. D’un autre côté, le rythme du livre est assez intense et très addictif. J’avais envie de lire la suite malgré l’état dans lequel j’étais.

Il faut dire que, déjà en temps normal, je ne suis pas très fan du thriller. Mais bon, je pensais que, mêlé au genre young adult, ça passerait sans soucis. Sauf que, à vrai dire, cet aspect thriller m’a paru complètement tiré par les cheveux. Les rebondissements surviennent sans que les protagonistes ne se posent les bonnes questions, et j’étais quelque peu atterrée par ce que je découvrais. Franchement, on sentait le quelque chose de pas net à des kilomètres, mais on aurait cru que notre duo était complètement aveugle.

Il faut dire que, déjà, je ne partais pas vraiment du bon pied avec Wylie, l’héroïne pas très crédible, trop passive et complètement effacée. Souffrant d’une agoraphobie qui la rend complètement malade au dehors, bizarrement, elle réussit sans problème à sortir de chez elle pour sauver sa « meilleure amie » -avec laquelle elle ne parle plus depuis des semaines. Bon. Ok. Pourquoi pas. Mais c’était tellement facile que je n’ai pas compris pourquoi l’auteur lui a donné une telle phobie si c’était pour ne rien en faire. Breeeeef.

La suite est un enchainement d’un peu tout et n’importe quoi, accompagné de twists complètement Plot ? What Plot ?. Sincèrement, j’ai eu envie d’abandonner ma lecture à de nombreuses reprises tant je levais les yeux au ciel : la crédulité de Wylie me rendait tout simplement incrédule. Sans parler des Anomalies, que l’auteur intègre comme cela, d’un coup, dans son récit, sans qu’on ne sache vraiment d’où ça sorte.

Et puis, d’un coup, on entre dans le dernier quart. Et j’ai complètement revu ma copie sur ce roman. Car cette fin rationalise tout cela ; une fois que les révélations surviennent, que les masques tombent, on se dit que tout se tient. Et on reste curieux de découvrir ce que tout cela sous entend. Jusqu’à finir sur une fin très théâtrale, un cliffhanger parfaitement maitrisé qui donne indéniablement envie d’en découvrir la suite.

Pour conclure : ce livre, ça a un peu été une histoire de « ‘je t’aime, moi non plus ». Il m’aura vraiment fallu les dernières pages pour en apprécier toute l’intrigue, et heureusement que je n’avais pas abandonné cette lecture comme j’en ai eu l’envie à plusieurs reprises. Je ne suis toujours pas convaincue par Wylie, qui n’apporte pas grand-chose au roman et que j’ai juste envie de secouer et de réveiller un bon coup. Pour le reste, heureusement que la plume addictive donne envie de découvrir la suite du roman car, jusqu’aux révélations finales, j’avais cette impression d’être dans un gros n’importe quoi. Dommage qu’il faille attendre la toute dernière partie du roman pour commencer à l’apprécier…


Parution : 20 octobre 2016
Éditions : Collection R
Nombre de pages :384
Prix : 17.90 €
3.5

12 réflexions sur “Outliers, tome 1 : Les anomalies – Kimberly McCreight

  1. C’est marrant car pour moi c’est tout l’inverse. Même si j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire une fois chose faite je l’ai littéralement vécu ! J’ai vraiment adoré ce roman, peut-être que cela vient du fait que je ne lis que trop rarement des thrillers.

    Aimé par 1 personne

  2. Mais oui !!! Je suis d’accord sur les trois premiers quarts du roman qui sont totalement prévisibles. Ahahah j’ai aussi soulevé l’incohérence de l’agoraphobie avec laquelle on nous bassine pendant les 30 premières pages et qui disparaît subitement… Et pareil, j’ai apprécié le tome à partir du dernier quart. En fait, on a exactement le même ressenti sur cette lecture 😉
    Ce n’est clairement pas mon préféré de l’auteure, mais je lirai quand même la suite.

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai beaucoup hésité à l’acheter en passant à la librairie hier, mais je pense que j’ai bien fait… Malgré la super couverture, s’il faut attendre le dernier quart pour entrer dans le truc, ce n’est pas pour moi… 😦

    Aimé par 1 personne

    • Disons que tout s’explique enfin dans le dernier quart. En attendant ces explications, on a vraiment l’impression d’être dans un gros n’importe quoi, même si, du coup, tout s’éclaire ensuite. C’est assez mitigé, mais il faut dire que j’ai refermé le livre avec une forte envie d’en lire la suite, et en me disant que l’auteur avait fait fort quand même. Pourtant, j’ai failli abandonner plus d’une fois.. bref, de quoi finir schizophrène avec tout ça ^^’

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s