Runes, tome 1 – Ednah Walters

Couverture Runes, tome 1

Raine Cooper, une jeune femme de dix-sept ans, traverse une période difficile, entre la disparition de son père, le comportement fantasque de sa mère et le déménagement prochain de son petit ami. La dernière chose dont elle a besoin en ce moment, c’est l’arrivée de Torin St James, un nouveau voisin mystérieux au sourire taquin qui la fixe avec insistance dès qu’elle croise son regard.

Raine est attirée malgré elle par le charme ténébreux de Torin, jusqu’à ce qu’il lui sauve la vie à l’aide de marques étranges. Elle comprend alors qu’il est différent des autres. Or depuis qu’il l’a guérie, quelque chose a changé en elle…


Mon avis :

J’ai tellement vu ce livre circuler sur la toile que j’ai très vite eu l’envie de le découvrir à mon tour. Surtout que je suis très faible devant les couvertures de livres, et je trouve celle de ce tome tout simplement sublime. Je me suis donc lancée sans trop savoir à quoi m’attendre.

Du coup, avec tous ces incroyables échos que j’en avais lus, peut être en attendais-je beaucoup trop ? Il n’empêche que j’ai passé les trois quarts du roman en me demandant comment (et pourquoi) on l’encensait autant.

Il faut dire que, dès le départ, je ne suis pas, mais alors pas du tout partie du bon pied avec Raine. Ce personnage m’a très vite énervée, mais je l’ai aussi trouvée complètement incohérente dans ses réactions, son attitude et ses sentiments. Un personnage cliché en somme, pas tellement développé et qui ressemblait à tant d’autres héroïnes du même genre, mais en moins bien. A vrai dire, vu tout ce qu’il se passe autour d’elle, elle ne se pose absolument aucune question et j’ai juste été atterrée dès le départ devant son comportement incohérent.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas vraiment pour Raine que j’ai continué l’histoire. En fait, ce ne sont pas les personnages qui m’ont convaincue ici, mais l’univers que met en place l’auteur. Je suis complètement tombée amoureuse de ce mix entre le monde moderne et le culte des divinités vikings. Une sorte de mélange entre The Mortal Instruments, Lux, Twilight et les sagas de Rick Riordan (Magnus Chase en tête).

Et c’est là que l’auteur tire son épingle du jeu. Car elle a vraiment réussi à m’accrocher avec son monde malgré ce sentiment de déjà-lu. Tant et si bien que j’ai vraiment continué cette histoire pour en découvrir plus sur la mythologie mise en place. Et puis, petit à petit, Raine m’a moins horripilée, même si je trouvais que Torin restait beaucoup trop cliché à mon gout et manquait de charisme.

Pour conclure : j’ai mis un moment avant de réussir à apprécier quelque peu les personnages que l’on découvre ici. Torin reprend TOUS les codes du héros typiques, ténébreux, plein de secrets et de mystères, qui tombe sous le charme de la petite voisine du coin (coucou Lux et Twilight). Quant à Raine, elle m’a exaspérée dès le départ et j’ai encore du mal à l’apprécier quelque peu. Heureusement, l’univers mis en place par l’auteur compense grandement cet aspect négatif. J’ai adoré cette découverte et toute la mythologie que l’on découvre. Et puis, il faut dire que l’auteur a su parfaitement écrire sa sortie. Et, juste pour ça, je sais déjà que je vais m’empresser d’en lire la suite.


Parution : 11 février 2016
Éditions : Firetrail Publishing
Nombre de pages : 360
Prix : 14.15 €
3

Une réflexion sur “Runes, tome 1 – Ednah Walters

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s