Platinum End, coffret tomes 1 à 3 – Takeshi Obata & Tsugumi Ohba

Afficher l'image d'origine

Mirai Kakehashi est un adolescent malheureux et désespéré qui n’a plus aucune raison de vivre depuis que ses parents sont décédés. Il n’est aimé pas personne et est traité comme de la vermine par son oncle et sa tante, les derniers membres de sa famille. Mirai n’a plus de but et surtout plus aucun espoir et décide finalement de sauter du toit d’un immeuble pour mettre fin à ses jours.

Il est sauvé in extremis dans sa chute par son ange gardien, Nacha ; celle-ci, décidément prête à lui redonner goût à la vie, lui propose de porter deux anneaux angéliques : le premier, la Liberté, donne à Mirai le pouvoir de voler en faisant apparaître des ailes sur son dos. Le second, l’Amour, invoque des flèches qui insufflent un profond sentiment d’affection, d’amour et de fidélité envers Mirai à quiconque se fait transpercer par l’une d’elles.

Mirai parviendra t-il à reprendre goût à la vie grâce à ces dons du ciel ?


Mon avis :

C’est sur un véritable coup de tête que je me suis procuré le début de cette série. A vrai dire, j’ai été tout simplement fascinée par le style des dessins, très précis pour un shonen, et c’est véritablement ce qui m’a donné envie de sortir de ma zone de confort shojonesque.

Afficher l'image d'origineÇa, et puis le fait que l’Homme me propose de m’acheter un manga lors d’une de nos sorties chez mon dealer manganesque préféré. J’ai donc joué sur les mots, et ai choisi ce coffret regroupant les trois premiers tomes de la série sorti à l’occasion de cette fin d’année (un manga = un coffret de trois mangas, c’est un peu la même chose…)

Tout de suite, j’ai retrouvé un style qui m’a immédiatement charmée. Autant par les dessins que par le scenario. Il faut dire que je ne savais rien du tout sur cette série, si ce n’est que les couvertures de ses tomes attiraient indéniablement mon regard. Je l’ai donc découvert sans trop savoir à quoi m’attendre, et j’ai été très vite captivée par ce que je découvrais.

J’ai très vite eu cette impression de me retrouver dans un remake mélangeant Death note à Shaman King. Et c’est lors de ma lecture du troisième tome que j’ai seulement fait attention au bandeau de présentation mentionnant la nouvelle série des créateurs de Death Note et Bakuman. Ah ah. Comme quoi leur style était aisément reconnaissable même par moi qui n’avait plus lu les Death Note depuis une bonne dizaine d’années.

Afficher l'image d'origineCe premier tome pose les bases d’une intrigue étonnante même si elle reprend les codes connus du shonen classique. J’ai vite accroché à l’histoire qui recèle une multitude de détails. Mais, au-delà de cela, j’ai beaucoup aimé la leçon de vie et la philosophie qui ressortent du personnage de Mirai. J’ai eu un petit peu plus de mal avec les nombreux personnages que l’on rencontre très vite, et j’aurais vraiment aimé que les auteurs s’attardent un peu plus sur l’histoire de Mirai avant de rentrer dans le vif du sujet.

J’ai été également surprise par la maturité qui se dégage de l’œuvre. Cette série n’est définitivement pas à mettre entre toute les mains étant donné certaines scènes qui restent choquantes, même si très bien dessinées. Cela apporte toute l’atmosphère étrange qui crépite dans cette série et, si cela m’a pas mal étonnée au départ, j’avoue que j’ai vite compris cette « non-censure » du duo Obata-Ohba.

Mais mon gros coup de coeur viendra au chara design. C’est vraiment cet aspect qui m’a complètement séduite, et je me suis tout simplement régalée. Les dessins sont plein de détails et donnent cet aspect que j’aime tant dans les mangas. Du très beau travail, un vrai régal pour les yeux !

Pour conclure : même si je trouve que le rythme s’épuise quelque peu avec le tome 2, Platinum End reste une belle surprise et me réconcilie avec le shonentant par son intrigue que par la qualité de ses dessins. De plus la fin du troisième tome relance l’intrigue et je suis vraiment curieuse d’en découvrir la suite. Une série que je vais suivre avec plaisir !


Éditions : Kaze
Genre : Shonen
Nombre de tomes VO : 4 (série en cours)
Nombre de tomes VF : 3
Prix : 6.99 € chaque tome
4

10 réflexions sur “Platinum End, coffret tomes 1 à 3 – Takeshi Obata & Tsugumi Ohba

  1. Ce coffret me fait de l’oeil depuis que je l’ai découvert, mais j’ai résisté car j’espère plus tard qu’un coffret regroupant tous les tomes sortent. Enfin, je finirai peut-être par craquer avant d’autant que ta chronique me donne envie de sauter le pas.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Bilan livresque – Décembre 2016 | Alice Neverland

  3. Hehe ! Je suis bien contente que cette saga t’ait plu ! Et bravo d’être sortie de ta zone de confort, c’est comme ça qu’on fait de belles découvertes 😉

    Bravo pour ton article qui résume parfaitement mon opinion. ❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s