Le Joyau, tome 3 : La clé noire – Amy Ewing

Couverture Le Joyau, tome 3 : La clé noire

L’avenir se bâtit sur les ruines du passé.
Cela fait trop longtemps que Violet et les habitants des anneaux extérieurs de la Cité solitaire sont soumis au moindre caprice de la noblesse du Joyau. La société secrète connue sous le nom de la Clé Noire s’apprête à lancer l’offensive pour renverser ces dirigeants cruels et corrompus.
Violet a conscience du rôle crucial qu’elle doit jouer dans cette révolte, mais c’est une raison encore plus personnelle qui la pousse à s’engager corps et âme pour la cause.


Mon avis :

J’avais été agréablement surprise par le second tome de la série, qui ouvrait l’intrigue sur une mythologie vraiment originale et qui m’avait plus que séduite. J’étais donc curieuse de découvrir jusqu’où l’auteur allait nous embarquer, et je n’ai pas hésité une seule seconde à me plonger dans la suite des aventures de Violet.

Ce troisième tome est sans conteste celui que j’ai préféré, bien plus dans l’action et les révélations. Petit bémol concernant Ash, toujours aussi transparent et presque inutile. Sincèrement, l’auteur aurait très bien pu se passer de ce personnage que se serait revenu au même. Mais, concernant l’intrigue, je me suis tout simplement régalée.

On en découvre bien plus sur les Protectrices, leurs capacités et leurs pouvoirs. Mais aussi sur Le Joyau. L’heure est à la révolution, et la noblesse se découvre bien moins à l’abri que ce qu’elle pensait. Les cercles extérieurs se soulèvent, et les Protectrices ont foi en leur avenir. Le reste n’est qu’une simple question de temps.

Violet est toujours aussi tête brulée. Elle agit avant de réfléchir et de se rendre compte qu’elle n’a pas forcément fait le bon choix. Pour le reste, même si j’ai apprécié tout le cadre de l’histoire, je regrette que l’auteur résolve le tout assez simplement. A vrai dire, comme on est enfermé dans le Joyau avec Violet, on ne sait pas vraiment ce que fait la révolution dehors, et on le découvre en même temps que notre héroïne. Ce sera surement mon seul bémol, cette façon simplifiée est un peu trop facile dont l’auteur a conclu sa trilogie.

Après, j’ai tout de même passé un agréable moment. La lecture reste très fluide et l’histoire se lit sans aucun souci. Et c’est surement le gros point positif de la trilogie. J’ai beaucoup aimé le contexte dans lequel évolue l’histoire, et même si j’aurais aimé avoir une meilleure visibilité sur les conséquences de cette Révolution. Mais j’ai quand même apprécié la façon dont tout cela se termine.

Pour conclure : Le Joyau est une trilogie qui a vraiment su s’améliorer avec les tomes. Ce dernier opus est sans conteste mon préféré ; le voile se lève tant sur la Royauté que sur les Protectrices. J’ai beaucoup aimé la mythologie que l’auteur a su construire autour de son histoire, et c’est sans conteste ce qui permet à cette série de se démarquer de tant d’autres. Il m’aura juste manqué plus de développement au niveau de la romance, qui reste très artificielle, ainsi qu’au niveau de la fin. Mais, dans l’ensemble, cette série fut une agréable surprise !

Retrouvez mon avis sur le tome 1 ICI.
Retrouvez mon avis sur le tome 2 ICI.

Parution :  24 novembre 2016
Éditions : Collection R
Nombre de pages: 396
Prix : 17.90 €
4

2 réflexions sur “Le Joyau, tome 3 : La clé noire – Amy Ewing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s