Faux frère, vrai secret – Olivier Gay

Couverture Faux frère, vrai secret

Léa menait une vie normale entre les cours, les livres et ses amis, mais tout change le jour où elle apprend que des proches de son père sont morts dans un accident de voiture. Leur fils de quinze ans, Mike, devenu orphelin, va emménager sous le même toit qu’elle. Difficile de devoir partager l’appartement familial – et sa salle de bains – avec un parfait inconnu…

Si seulement c’était tout ! Mais il ne connaît pas les codes du lycée, se montre trop parfait pour être honnête et n’a pas peur des brutes que tout le monde fuit.

Léa est bien décidée à découvrir ce que cache son nouveau frère… sinon sa vie va devenir un enfer.


Mon avis :

J’ai toujours beaucoup entendu parler d’Olivier Gay. Alors, quand ce livre est sorti, je me suis dit que ce serait le roman idéal pour découvrir sa plume, surtout que le résumé me bottait vraiment. Je n’ai donc pas hésité à me le procurer lors de mon passage sur le stand de Bragelonne au SLPJ de Montreuil 2016.

Pour autant, cette lecture me laisse assez mitigée. Si l’histoire est assez fluide, je trouve que le roman est trop court pour ce qu’il met en place. Le récit n’est pas assez approfondi, et je pense qu’il y aurait eu matière à développer avec le thème que met en place l’auteur.

A vrai dire, je ne m’attendais pas du tout à cette thématique. Il faut dire que la lecture du résumé ne m’avait pas laissé entr’apercevoir la direction que prend l’auteur (ou alors je n’ai pas su saisir le message). Si j’ai été assez surprise dans un premier temps face à cette découverte, je suis complètement restée sur ma faim ensuite.

Car tout est trop simple, trop facile. Dès que j’ai compris où l’auteur voulait en venir, j’avais déjà réussi à prévoir la suite de l’histoire. Rien de trop surprenant donc, une histoire somme toute linéaire et qui n’aura pas réussi à m’embarquer plus que cela. De plus, cela se ressent également sur Léa, l’héroïne, à laquelle je n’ai pas du tout réussi à m’attacher. Elle aussi reste assez convenue et sans surprise, comme si l’auteur n’avait pas voulu prendre la peine de la développer en ne restant concentré que sur l’intrigue de son récit.

Au final, Faux frère, vrai secret aura réussi à me surprendre sur sa thématique. Pour le reste, j’ai trouvé que l’auteur restait dans une relative zone de confort, sans prendre aucun risque. Et c’est dommage, car je pense qu’il y avait vraiment matière à. Pour autant, l’histoire reste fluide et se lit rapidement, et j’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteur pleine de nombreuses références à la culture d’aujourd’hui. Je pense que je retenterai ultérieurement l’expérience avec Olivier Gay car, si l’histoire de Faux frère, vrai secret ne m’a pas plus convaincue que cela, je reste agréablement surprise par son style.


Parution : 16 novembre 2016
Éditions : Castelmore
Nombre de pages : 283
Prix : 14,90 €
2.5

2 réflexions sur “Faux frère, vrai secret – Olivier Gay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s