William Clarck, mission 1 : L’éminence bleue – Guillaume Benech

Couverture William Clarck, tome 1 : L'éminence bleue

À 15 ans, William Clarck est un apprenti hacker à tendance kleptomane qui utilise ses talents pour restituer à ses camarades les objets confisqués par les professeurs. Jusqu’au jour où il se fait prendre et finit au poste. Il pensait que sa vie n’allait plus jamais être la même, mais il n’imaginait pas à quel point. de retour chez lui, il découvre avec horreur que sa mère a été assassinée et son père lui révèle une vérité incroyable: agent spécial, il a été démasqué et toute sa famille est désormais en danger…

William, aidé par sa meilleure amie Zoé, subtilise un téléphone-Taser aux services secrets auxquels il a été confié. Ensemble, ils se lancent dans une périlleuse aventure à la poursuite de l’insaisissable tueur qui a juré la perte des Clarck.


Mon avis :

J’étais curieuse de découvrir ce livre suite à un article sur son jeune auteur paru dans le journal. Je remercie donc grandement Livraddict ainsi que les éditions Michel Lafont pour m’avoir permis d’en découvrir l’histoire.

J’ai d’ailleurs plutôt bien accroché avec l’intrigue de base de l’histoire. Pour autant, beaucoup d’incohérences et de maladresses sont à y relever, et cela m’a grandement perturbée durant ma lecture. Résultat, je reste sur un sentiment bien mitigé alors que les éléments étaient réunis pour faire de ce livre une très bonne histoire.

J’ai également eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages. J’ai eu l’impression que l’auteur lui même n’osait pas s’attarder dessus. D’ailleurs, certains ont un rôle que je n’ai pas réussi à cerner (je pense à Zoé surtout qui est presque complètement inutile…). Et je ne parlerai même pas de William, qui m’a énervée à plus d’une reprise… Bref, des personnages insipides et énervants au possible manquant de charisme et qui n’arrivent pas à porter ce roman sur leurs épaules..

Heureusement, l’histoire reste accrocheuse, menée tambour battant, j’ai trouvé qu’elle maintenait un bon rythme tout au long du récit. Je regrette quand même que l’auteur n’ait pas approfondi certains passages, quitte à nous donner plus de détails, car cela aurait évité un certain nombre d’incohérence complètement tirées par les cheveux qui m’ont trop souvent dérangée.

Par contre, j‘ai été agréablement surprise par la fin du livre. Surement le passage le mieux travaillé de l’auteur et qui fait indéniablement son petit effet. Cela redonne un second souffle au récit et annonce une suite aussi rythmée que ce premier tome.

Pour conclure : J’ai eu beaucoup de difficultés à accrocher à cette histoire. Pourtant, les éléments de l’intrigue donnent un certain rythme au récit et la fin relance incontestablement le livre. Mais j’ai été véritablement déçue par les personnages et l’écriture de l’auteur dans laquelle on sent toute sa jeunesse et la faiblesse d’un premier roman. Il aurait fallu étoffer tout cela pour rendre cette histoire moins incohérente et plus réaliste et, surtout, j’aurais aimé que les personnages soient moins égocentriques et plus développés. Malheureusement, même si l’histoire a un vrai potentiel, je pense que je m’arrêterai là pour ma part.


Parution : 22 septembre 2016
Éditions : Michel Lafon
Nombre de pages : 296
Prix : 14,95 €
2

2 réflexions sur “William Clarck, mission 1 : L’éminence bleue – Guillaume Benech

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s