Calendar Girl, tome 1 : Janvier – Audrey Carlan

Couverture Calendar girl, tome 1 : Janvier

Mia vit seule avec son père et sa petite sœur à Las Vegas. Elle veut devenir
comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte
1 million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser.
Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette
de son père sous peine que sa petite sœur et elle subissent le même sort.
Un contrat mensuel de 100.000 dollars : elle deviendra escort girl. Suivez les
aventures de Mia chaque mois, découvrez avec elle une nouvelle ville, une
nouvelle vie et un nouvel homme…


Mon avis :

Voilà une série dont j’ai beaucoup entendu parler, bien avant sa sortie. Il faut dire que son principe est assez original. En effet, on va suivre Mia durant douze mois, à raison d’un tome à paraitre mensuellement. Sans surprise, on commence donc cette série avec le tout premier opus : Janvier.

Si j’étais curieuse de découvrir le fil rouge qui va donc nous accompagner une année durant, je ne cache pas que j’étais quand même assez sceptique. A vrai dire, j’ai peur d’être lassée au bout d’un moment, et que j’ai un peu peur que ces douze tomes fassent « trop ». J’ai donc commencé cette lecture aussi curieuse que perplexe.

Dans un premier temps, j’ai quand même eu quelques craintes. Il faut dire que le format de ce roman, très court, empêche l’histoire de se développer. Tout est très rapide, trop rapide même, et j’ai eu énormément de mal à m’attacher à Mia, que l’on ne découvre qu’en surface. Il faut dire que 130 pages pour décrire trois semaines, c’est assez déséquilibré.

J’ai aussi eu un autre problème dès le départ. J’avais l’impression que cela ne posait aucun problème à Mia, ni à sa tante, ni aux autres personnes auxquelles elles parlent, que cette dernière doive être escort pour s’en sortir. Pire, le fait que les relations sexuelles soient du bonus et se retrouvent monnayées sans que cela ne choque personne m’a encore plus dérangée. J’avais l’impression d’avoir un modèle de prostitution de luxe qui paraissait des plus naturel qu’il soit. Et j’ai eu beaucoup de difficultés avec ce point.

Mais, petit à petit, je me suis prise au jeu. A vrai dire, la « romance » entre Wes et Mia est le point qui m’a le plus séduite, mélange entre Cendrillon et Pretty Woman. Et je sais déjà que je lirai les prochains tomes juste pour savoir si Mia reviendra vers Wes malgré tout. Peut être même que je serais charmée par un des onze autres protagonistes, sait-on jamais. Mais, sur le principe, l’auteur à vraiment réussi son coup puisque j’ai terminé ce tome en mourant d’envie d’en découvrir la suite.

Pour conclure : je sais déjà que je n’hésiterais pas une seule seconde à découvrir les prochains tomes. Pourtant, je ne me suis pas vraiment attachée à Mia, chose pas très étonnante vu le format court que présente cette série. Peut être que, sur les douze tomes, je pourrais en découvrir bien plus à son sujet mais, pour l’instant, c’est sans plus. Je suis quand même curieuse de découvrir le fin mot de cette histoire, sur le principe c’est plutôt accrocheur, et c’est pari réussi pour l’auteur avec ce premier tome qui nous donne envie d’en découvrir la suite. Un bon premier tome donc, malgré quelques « détails » qui m’ont dérangée, et je place donc beaucoup d’espoir dans les tomes à venir…


Parution : 05 janvier 2017
Éditions : Hugo Roman
Nombre de pages : 128
Prix : 9,95 €
3.5

18 réflexions sur “Calendar Girl, tome 1 : Janvier – Audrey Carlan

  1. Pingback: Calendar Girl, tome 5 : Mai – Audrey Carlan | Alice Neverland

  2. J’ai eu un petit bug en voyant le titre de la série, en fait il me faisait penser au film Calendar Girls, qui lui n’a absolument rien à voir ^^’ Mais c’est un film magnifique, je l’ai adoré du début à la fin, je te le conseille !
    Je pense que je vais sauter le pas, ta chronique me donne vraiment envie d’en savoir plus 😛

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Calendar Girl, tome 3 : Mars – Audrey Carlan | Alice Neverland

  4. Pingback: Bilan livresque – Janvier 2017 | Alice Neverland

  5. Si je le suis lancée dans l’aventure, c’est parce que le postulat éditorial me semblait intéressant ; 1 tome pas mois, une histoire courte…
    Mais j’avais trop d’attente. Je voulais POUR UNE FOIS trouver une héroïne de New Romance qui peut VRAIMENT ne pas s’attacher à un homme, une fille pas bécasse quoi.
    L’histoire se lit vite, je ne ressentais vraiment le côté sexuel que dans la profession, et non dans les scènes, TELLEMENT clichés.
    Franchement, je finirais la série. Mais bien parce qu’elle est courte et que j’aime lire les phénomènes de mode. Mais certainement pas pour la qualité du texte, les qualités de l’héroïne ni même celles de Wes.
    Franchement… une lecture où je rigole jaune.

    Aimé par 1 personne

      • J’ai la même peur ! S’avaler 12 histoires avec la même thématique du « je ne veux pas tomber amoureuse… mais finalement si », je ne pourrais pas assumer !
        Après il est vrai que le fait que les tomes soient courts est assez attractif. Une histoire pour passer le temps en somme.

        Aimé par 1 personne

      • Voilà, c’est ce qui rend tout cela moins « indigeste », ce format court qui permet de ne pas trop se prendre la tête. Si ça continue sur ce principe, pourquoi pas, même si j’aimerais malgré tout un peu plus de profondeur :/

        J'aime

  6. Pingback: Calendar Girl, tome 2 : Février – Audrey Carlan | Alice Neverland

  7. J’ai découvert votre blog il y a quelques semaines et j’adore vos critiques. Toujours simples, claires. J’avais un peu peur de me lancer dans cette saga, il faut le dire, assez particulière, et grâce à vos lignes, j’ai décidé de m’y mettre. Je termine « Mange, prie, aime » (autre ambiance…) et je cours l’acheter en librairie.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s