Marquer les ombres – Veronica Roth

Couverture Marquer les ombres

Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables.
Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider – ou décider de se détruire.


Mon avis :

Comme beaucoup, j’ai découvert Veronica Roth grâce à sa série Divergente dont j’avais adoré l’originalité de l’univers. J’étais donc curieuse de découvrir sa nouvelle série et, surtout, de voir si elle allait réussir à se détacher de l’étiquette octroyée par sa première saga.

Je ne cache pas qu’il m’aura fallu un long moment avant de réussir à rentrer dans le récit. Car une bonne partie du roman nous présente l’univers ainsi que les personnages, et le who’s who m’a paru assez difficile à assimiler dans un premier temps. Veronica Roth se devait de nous présenter son nouvel univers et ses multiples coutumes, ce qui donne lieu à de nombreuses descriptions. Mais, au bout d’un moment, le lecteur parvient à pénétrer dans cet univers, et à en profiter de chaque seconde. Pour notre plus grand plaisir.

Je me suis vraiment prise d’affection pour nos deux personnages principaux, Akos et Cyra. Leurs différentes prises de conscience ainsi que leurs opinions les rendent attachants et j’ai beaucoup aimé leur évolution tout au long du récit. Mais, surtout, c’est pour l’univers de Veronica Roth que j’ai eu un gros coup de coeur.

Car l’auteur a réussi l’exploit de se détacher complètement de l’esprit « Divergente ». Et c’est une vraie surprise étant donné que j’avais peur de ne retrouver qu’une copie de sa première série. Mais l’univers est complètement différent, l’intrigue aussi, et c’est vraiment agréable de voir à quel point on oublie vite que c’est Veronica Roth qui est, une nouvelle fois, aux commandes.

Son style a muri également. L’histoire est plus complexe, plus riche et plus détaillée. Malgré quelques longueurs qui se font ressentir, le rythme reste présent la plupart du temps et les révélations s’enchainent, surtout dans les dernières pages. J’ai été surprise à plus d’une reprise et je suis curieuse de voir jusqu’où l’auteur va nous embarquer. Car, après l’expérience Divergente, je sais que Veronica Roth est capable de tout. J’ai donc hâte de découvrir la suite de cette nouvelle série !


Parution : 17 janvier 2017
Éditions : Nathan
Nombre de pages : 464
Prix : 17.95 €
4

20 réflexions sur “Marquer les ombres – Veronica Roth

  1. Pingback: Bilan livresque – Février 2017 | Alice Neverland

    • Personnellement, j’ai détesté les films. Pourtant, les livres n’étaient pas mauvais du tout. Mais l’adaptation manque vraiment de développement sur le niveau psychologique. On retrouve cet aspect dans cette nouvelle série, et je trouve que l’écriture de l’auteur a vraiment muri sur ce point 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s