Le destin des Bridge, tome 1 : A en perdre la raison – Meredith Wild

Couverture Le destin des Bridge, tome 1 : A perdre la raison

Maya Jacobs et Cameron Bridge se sont rencontrés pendant leurs études et ont vécu une folle passion, mais leur univers s’est écroulé le jour où Cameron a demandé à Maya de l’épouser. Elle a refusé, signant la fin de leur amour.
Cinq ans plus tard, ils se croisent par hasard à New York. Cameron a quitté l’armée et a rejoint son frère Darren et sa sœur Olivia afin de construire une nouvelle vie.
Maya, quant à elle, s’est plongée dans son travail au point d’exclure toute vie sentimentale.
Endurcis, méfiants, changés, ils sont pourtant de nouveau inexorablement attirés l’un par l’autre.
Une seconde chance s’offre à eux, mais pour la saisir ils vont devoir affronter non seulement leur entourage, qui ne comprend pas cette passion inextinguible, mais aussi – et surtout – leurs propres peurs et leurs secrets inavoués.


Mon avis :

Après avoir découvert Meredith Wild dans Hacker, j’étais curieuse de la retrouver dans une nouvelle série. Je n’ai donc pas hésité une seule seconde avant de retrouver l’auteur dans cette nouvelle histoire.

J’ai été complètement captivée par cette romance. Pourtant, cette dernière reste assez simple dans sa présentation. Très peu de rebondissements ou de révélations sont présentes. Mais j’ai trouvé que l’auteur abordait les sentiments de ses protagonistes d’une façon très juste, très équilibrée.

Résultat : on ressent aisément tout ce que nos deux héros traversent, leurs blessures passées, les conséquences de leurs choix, mais aussi leurs doutes, leurs peurs et leurs espoirs. Et c’est indéniablement le gros point fort de cette histoire.

On observe la reconstruction de Cameron et Maya petit à petit. Mais surtout, on découvre une Maya qui réapprend peu à peu à faire confiance aux autres, mais aussi à elle-même. Si Cameron est bien loin du bad boy, j’ai aimé la force, la patience et la stabilité qui se dégagent de lui. Il redevient très vite le point d’ancrage de Maya. Mais c’est toute l’évolution de cette dernière qui est assez fantastique. En général, j’ai du mal avec les héroïnes qui font tout un pataquès pour pas grand-chose. Mais, ici, Maya parait tellement réelle dans sa façon de réagir et d’analyser la situation que j’y ai cru, à cette histoire.

Ainsi, Cameron et Maya forment un couple parfaitement complémentaire. Il n’y en a pas un qui prend le pas sur l’autre. Tous deux ont des choses à se reprocher, à se faire pardonner, ils en ont conscience et ne passent pas vingt chapitres à se prendre la tête. On sent dès le départ cette envie qu’ils ont d’avancer ensemble malgré tout, même s’ils doutent encore de pouvoir en ressortir indemnes.

C’est vraiment beau dans la façon dont tout cela est traité, avec une justesse et une simplicité qui prouvent une nouvelle fois qui ne faut pas forcément en faire des tonnes pour écrire une belle histoire. Si j’avais bien aimé le premier tome de Hacker, je ne cache pas avoir complètement adoré celui-ci, tant et si bien que je l’ai dévoré en une petite après-midi seulement. J’ai donc vraiment hâte de découvrir le prochain tome consacré à Darren, le cadet de la fratrie, qui fait déjà plusieurs apparitions hautes en couleurs ici !


Parution :  02 février 2017
Éditions : Michel Lafon
Nombre de pages: 380
Prix : 16.95 €
4.5

Une réflexion sur “Le destin des Bridge, tome 1 : A en perdre la raison – Meredith Wild

  1. Pingback: Bilan livresque – Février 2017 | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s