Dark Romance – Penelope Douglas

Couverture Dark romance

Leur amour peut les sauver… ou les détruire.
Michael Crist. Un nom qui fait frissonner chaque fille de notre petite communauté privilégiée de la côte Est. Moi comme les autres. Sauf que moi, ce n’est pas sa beauté à couper le souffle ou le fait qu’il soit riche et adulé qui me fascine – enfin, pas seulement. Non, moi, c’est la noirceur que je devine sous sa carapace dorée. La violence dans son regard noisette. Son mépris pour les règles, les lois, la morale. Ce miroir permanent de tout ce qui est noir et sombre au fond de moi. En dix-neuf ans, Michael ne m’a jamais jeté un regard. Mais, le jour où il s’intéresse à moi, je ne sais pas si je dois être excitée… ou terrifiée.


Mon avis :

J’ai beaucoup entendu parler de cette romance à l’annonce de sa sortie. En effet, on annonçait une histoire sombre avec cette histoire marquant le lancement de la dark romance en France. « Un amour terriblement terrifiant, dangereux, extrême… » .. Je ne demandais qu’à voir.

Et l’effet est assez réussi. Bien que je n’ai pas eu de coup de cœur pour cette histoire, trop dérangeante pour l’apprécier pleinement je pense, je ne cache pas que j’ai très vite été captivée par ce que je découvrais. Une romance pas vraiment romantique, bien loin de ce que j’avais pu lire jusque là… Je me suis laissée séduire sans soucis.

J’ai commencé ce livre le soir, au moment du coucher, et j’ai eu du mal à l’interrompre. Je voulais savoir. J’avais besoin de découvrir ce qu’il s’était produit pour nous amener à une telle situation. Car Dark Romance cache une histoire sombre, grave, avec un doux message de liberté mais qui nous prouve bien que cela ne peut en expliquer toutes les dérives. Mêmes si les motifs sont bons.

J’ai donc découvert l’histoire de Rika et Michael, ainsi que les liens les unissant. Car leurs familles sont toutes deux inextricablement liées. Et si j’ai été surprise par la portée de l’histoire, son aspect addictif mais extrêmement dérangeant, si j’ai aimé le personnage de Rika, son envie de sortir, de s’éloigner de l’emprise familiale, j’ai eu beaucoup, beaucoup de mal à justifier le comportement de Michael, même après toutes les révélations finales.

Car Michael est mauvais. Il n’est pas là pour être romantique, ni pour faire la cour à Rika. Et malgré tous ses remords, ses sentiments, il est prêt à tout pour détruire la fille qu’il aime. Et ça, je ne l’ai pas compris. Parce qu’après de tels actes, de telles manipulations, jamais je n’aurais pu faire confiance à un tel homme calculateur, égoïste et fier. Trop fier pour reconnaitre ses erreurs. Et c’est vraiment l’aspect de l’histoire que je n’ai pas réussi à apprécier.

Pour le reste, l’effet est réussi. J’ai été stupéfaite de voir à quel point l’auteur avait rendu son histoire ultra addictive. Mais surtout très dérangeante. On n’approuve absolument pas les actes des quatre Cavaliers, et pourtant on ne peut s’empêcher de se prendre d’affection pour certains d’entre eux, complètement détruits et en manque de repères. Je ne vous parle pas de certaines scènes qui m’ont presque choquée, l’auteur n’ayant absolument aucune limite à son histoire. Pour autant, cela reste assez cohérent.

Pour conclure : Une histoire provocante, excitante mais aussi agressive. Il y a du sang, des larmes, des choses pas très belles à voir, et cela attise une curiosité presque malsaine, proche du voyeurisme de la part du lecteur. Dark Romance ne vous laissera absolument pas de marbre, c’était une expérience livresque assez surprenante même si je n’ai pas adhéré à tout ce que j’ai lu. Pour autant, le pari est amplement réussi : on dévore les pages avec une délectation folle, pressé de découvrir le fin mot de toute cette histoire, mais aussi de savoir  comment on n’a pu en arriver là. L’effet est indéniable, la surprise au rendez-vous ; je serais bien curieuse de découvrir une nouvelle histoire de ce genre…


Parution :  08 février 2017
Éditions : Harlequin (Collection &H)
Nombre de pages: 504
Prix : 14.90 €
4.5

4 réflexions sur “Dark Romance – Penelope Douglas

  1. Pingback: Heartless, tome 1 : Mercy – Ker Dukey | Alice Neverland

  2. Pingback: Bilan livresque – Février 2017 | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s