Before I fall (Le dernier jour de ma vie) – Lauren Oliver

Couverture Le Dernier Jour de ma vie

Et s’il ne vous restait plus qu’un jour à vivre ? Que feriez-vous ? Qui aimeriez-vous embrasser ? Et surtout à quel sacrifice seriez-vous prête pour changer votre destin ? » Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une cote de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait dû être un jour comme les autres. Un jour parfait dans une vie de rêve. Mais ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Pourtant elle va obtenir une deuxième chance. Ou plutôt six chances. Six jours pour démêler le mystère entourant sa mort. Six occasions de découvrir la vraie valeur de tout ce qui l’entoure. Ce vendredi est le dernier jour de la vie de Sam. Ou le premier ?


Mon avis :

J’ai toujours été intriguée par Lauren Oliver dont j’entends énormément parler. Surtout avec la sortie de Before I fall sur Netflix, adaptation du roman Le dernier jour de ma vie déjà publié en France. A cette occasion, et Hachette ré-éditant ce livre, je me suis dit que c’était l’occasion idéale pour découvrir cette auteur ainsi que cette histoire…

Sam a tout pour elle, et pourtant, ce jour est le dernier qu’elle va vivre. Elle va mourir. Mais, à son réveil, elle se rend compte qu’elle est bel et bien vivante. Le soulagement ne sera que de courte durée, car ce nouveau jour n’est que la répétition du précédent. Et, elle aura beau essayer de comprendre comment elle a pu en arriver là, elle reste enfermée dans cette boucle sans fin…

Sam est typiquement ce genre d’héroïne que l’on déteste : hautaine, imbue d’elle même, elle est au sommet de la pyramide populaire du lycée et elle le sait. Ce n’est pas du tout le genre d’héroïne à laquelle on s’attache, bien au contraire. Moqueuse, elle n’hésite pas à rabaisser et à profiter de ceux qui l’entourent. En fait, elle fait juste partie de ce genre d’héroïne que l’on déteste, et cela nous fait presque plaisir. Mais peut-on, de là, en souhaiter la mort ?

« Il faut savoir que rien ne vous prépare à cela. Le matin même, vous ne vous réveillez pas le ventre noué par un mauvais pressentiment. Vous ne pensez pas à dire à vos parents que vous les aimez ou, dans mon cas, à leur dire au moins au revoir. »

J’avais peur que l’histoire ne soit trop répétitive, avec l’enchainement de ces jours qui se ressemblent. Mais force est de constater que l’auteur a parfaitement bien réussi à gérer son schéma sans tomber dans la redondance. Car chaque jour apporte son lot de surprise, de révélations et de nouveautés. De plus, j’ai tout simplement adoré détester le personnage de Sam, puis apprendre tout doucement à découvrir ce qui se cache derrière toutes ses couches. Sincèrement, ce jour qu’elle va vivre et revivre a complètement changé ma vision d’elle tout comme cela va également changer sa perception des autres.

Car ce livre fait réfléchir. Beaucoup. A la mort, mais aussi à la vie en communauté, avec les autres. A ce que l’on ferait si on était dans la même situation. Et que dire de la fin. Si belle, si imprévisible mais tellement prévisible finalement quand on voit l’évolution de Sam tout au long du livre…

Pour conclure : dans cette histoire, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. Pourtant, c’est bien une seule et même journée que va vivre et revivre Sam. Une journée qui va tout changer dans sa perception des autres, mais aussi de la vie. Une très belle leçon pour une histoire bouleversante qui m’aura laissée dans l’incertitude jusqu’à la toute fin. C’était beau, magnifique et intelligent de surcroit. Une lecture que je ne peux que conseiller à un plus grand nombre, et qui m’aura profondément marquée…


Parution :  29 mars 2017
Éditions : Hachette
Nombre de pages : 416
Prix : 15.90 €
pcc

3 réflexions sur “Before I fall (Le dernier jour de ma vie) – Lauren Oliver

  1. Pingback: Replica – Lauren Oliver | Alice Neverland

    • Disons que son personnage m’a horripilée. Mais avec la fin, impossible de ne pas réfléchir à toute son évolution. Je ne te cache pas que je suis restée béate, je déteste terminer comme ça, et pourtant, c’est tellement adéquat que le contraire m’aurait déçue…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s