A la place du coeur, saison 2 – Arnaud Cathrine

Couverture A la place du coeur, tome 2

Cette saison est celle de l’éprouvant retour de Caumes à la vie. Il est raconté par son cousin, Niels, depuis la côte Atlantique : tout un été à tenter de sortir Caumes de sa torpeur muette et rageuse. Puis c’est Esther qui prend la parole : elle dont Caumes s’est peu à peu éloigné ; elle dont l’amour ne lâche pas ; elle qui, faute de pouvoir tourner la page, s’est persuadée qu’un après était possible dans ses bras. Mais ces jeunes adultes sont aussi les enfants de novembre, les enfants du Bataclan, du Carillon, du Petit Cambodge. La vie n’a pas fini d’être mise à l’épreuve. La vie n’a pas fini d’être à réinventer.


Mon avis :

Quand j’avais entendu parler d’une plus-que-probable saison deux, j’étais assez sceptique. Il faut dire que j’avais été très touchée par le premier tome qui, plutôt que de tomber dans le voyeurisme suite aux évènements tragiques de Charlie Hebdo, apportait une véritable réflexion sur la nouvelle génération qui apprend à « vivre avec » le terrorisme.

Donc, un second tome, alors que le premier était superbe d’humilité et de justesse ? Non, j’avais du mal, surtout que j’avais peur que cela donne trop l’impression que l’auteur « surfait » sur les attentats ayant marqués la France ces dernières années.

Mais, lors du salon du livre de Montreuil, j’en avais beaucoup discuté avec l’auteur et son éditeur, qui avaient réussi à me rassurer sur ce point. Alors, oui, j’avais envie de lire cette suite, et pourtant je la redoutais énormément…

Que dire donc sur cette suite… Si, dans le premier tome, Caumes et ses amis découvrent l’horreur des attentats sur le territoire français, ils essaient, dans cette suite, de se construire et d’apprendre à composer avec cette menace permanente. Comment vivre pleinement sa jeunesse avec Daesh qui menace constamment la France ? Peut-on encore sourire, vivre et être heureux malgré cette épée de Damoclès permanente au-dessus de la tête ? Alors, quand, malgré tout, Caumes commence à oublier, à sortir de son mutisme, et à se dire que tout ira pour le mieux, de nouvelles tragédies surviennent…

Encore une fois, c’est l’écriture d’Arnaud Cathrine qui fait toute la force de ce roman. A travers ses mots justes, forts, poignants, violents et parfois bien assez crus, il donne une fois encore la parole à cette jeunesse, cette génération perdue qui ne sait plus si elle doit se calfeutrer ou continuer à vivre malgré tout. Et c’est tellement réaliste, tellement vrai, tellement fort et tellement marquant que j’en ai eu les larmes aux yeux à de nombreuses reprises.

Car c’est là toute la « beauté » de cette histoire. Cette justesse fantastique avec laquelle Arnaud Cathrine parvient à évoquer ces faits si monstrueux. Mais, une fois encore, il a su trouver le bon équilibre. Il ne tombe pas dans le voyeurisme, il n’est pas là pour rajouter de l’horreur. Cette horreur est déjà bien assez présente dans notre quotidien. Mais il arrive à mettre les mots sur ces faits cruels et à apporter une réflexion bouleversante et intelligente sur ce qu’il s’est produit.

Comment parler de terrorisme avec nos jeunes ? On voudrait les garder dans l’enfance, leur dire que rien ne leur arrivera, ou encore qu’ils ne sont pas assez grands pour comprendre. Et pourtant, ce sont eux qui sont visés, qui sont les premiers touchés par ce terrorisme. Ce sont nos enfants qui se font attaquer, notre jeunesse, alors peut-on réellement les protéger de cette horreur ?

Avec cette seconde saison, Arnaud Cathrine a su se renouveler en nous surprenant par la narration et la construction de son récit. Pour autant, il a gardé toute la force, la justesse et la puissance émotionnelle qui rendait la première saison d’A la place du cœur aussi exceptionnelle. Il m’aura fallu du temps pour trouver LE bon moment pour lire cette suite et je sais qu’il m’en faudra tout autant pour découvrir la troisième saison prévue. Mais cette série d’Arnaud Cathrine est merveilleuse de réalité, poignante de justesse… A faire découvrir à toutes les générations, mais surtout à celles qui sont en train de se construire…


Parution :  23 mars 2017
Éditions : Robert Laffont – Collection R
Nombre de pages : 306
Prix : 16.50 €
pcc

12 réflexions sur “A la place du coeur, saison 2 – Arnaud Cathrine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s