Autopsie, tome 1 : Whitechapel- Kerri Maniscalco

Couverture Autopsie

1888, quartier Est de Londres. Depuis quelque temps, des meurtres sanglants et horribles touchent les femmes de petite vertu de Whitechapel. Une jeune femme, de bonne famille, en avance sur son temps, enquête au côté de son oncle, médecin légiste.


Chronique rédigée par Sarah 10422444_1413516202310476_8704006803474751439_n

Audrey Rose Wadsworth vit à Londres, peut-être pas à la bonne époque ni dans la bonne famille, car elle est tout à fait unique en son genre. Cette jeune aristocrate souhaite étudier la médecine légale et utiliser sa cervelle (peu importe qu’elle soit une femme) pour découvrir qui se cache derrière le serial killer qui apparemment tue et mutile uniquement des prostituées.

Si je ne l’avais pas reçu, je me serais ruée dans le magasin le plus proche pour me le procurer dès sa sortie. Si vous aimez l’époque victorienne, les enquêtes glauques, les dissections, les psychopathes et les femmes fortes, ce livre est aussi pour vous ! Je ne vous l’ai pas encore dit, mais au cas où vous ne l’auriez pas encore compris, je parle bien entendu du tristement célèbre Jack l’éventreur et de ses meurtres atroces.

Le récit va donc tourner autour de ce personnage complètement déséquilibré et de ses nombreuses victimes. Celles-ci vont être autopsiées par l’oncle de notre héroïne, par elle-même, mais aussi par un personnage tout à fait énigmatique aux capacités intellectuelles très développées qui va changer la vie de notre protégée à tout jamais. En effet, une relation très spéciale va naitre entre eux pour notre plus grand plaisir, ils vont s’aider mutuellement tout en devenant très complices et vont tout tenter, quitte à prendre de gros risques afin de découvrir l’identité du tueur de Whitehapel.

Ce qui nous donne envie de poursuivre la lecture, page après page, c’est justement cette proximité entre Thomas et Audrey Rose, mais par-dessus tout ce sont leurs caractères respectifs. L’aristocrate a des convictions modernistes qui ne plaisent pas à tout le monde, elle est plutôt têtue et rebelle, mais c’est peut-être ça aussi qui fait son charme. Thomas, lui, est un homme mystérieux, raisonnable et clairvoyant. Leur jeu de séduction très spécial et surtout très subtil est un réel point positif, un petit rayon de soleil dans cet univers extrêmement sombre et oppressant. La famille d’Audrey Rose, composée de son frère Nathaniel et de son père, Lord Edmunt, est assez protectrice et conventionnelle. Difficile donc d’imaginer que la jeune fille aura le champ libre pour mener sa petite enquête, mais elle a plus d’un tour dans son sac et c’est cette force, cette débrouillardise et ce côté fonceur que l’on adore chez elle. Bref, elle est carrément badass (géniale).

J’ai trouvé ce premier tome un peu long, mais hyper addictif (oh, yes, ça ne se termine pas ici) ! Tout est bien amené, les situations, les lieux ainsi que les interactions entre les personnages. J’ai beaucoup apprécié le côté humain que l’auteure s’est efforcée de donner aux victimes malgré leur piètre statut, avant comme après leur mort d’ailleurs. La note de l’auteure est tout à fait enrichissante, car elle nous détaille les libertés qu’elle s’est permis de prendre par rapport aux faits historiques.

J’ai eu un coup de cœur pour ma lecture, j’ai été transportée dans les rues de Londres en un clin d’œil et le duo de choc Audrey Rose et Thomas restera gravé dans ma mémoire, car ce sont des protagonistes inoubliables. Ce tome-ci pourrait tout à fait se suffire à lui-même, mais je ne peux que me réjouir de retrouver « mes chouchous » prochainement dans un second tome.


Parution :  28 janvier 2017
Éditions : Milan
Nombre de pages : 340
Prix : 15.90 €
pcc

L’image contient peut-être : personnes debout et texte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s