Red queen, tome 3 : King’s Cage – Victoria Aveyard

Couverture Red queen, tome 3 : King's Cage

Mare Barrow a échangé sa liberté contre celle de ses amis. Retenue prisonnière par l’homme qu’elle aimait autrefois et désormais roi, Maven, elle est dans l’incapacité d’utiliser son pouvoir et subit maintes humiliations et mauvais traitements.

Pendant ce temps, la rébellion continue de s’organiser, de s’entraîner et d’étendre son influence, plus que jamais décidée à lutter contre l’oppresseur. Mais en l’absence de la faiseuse d’éclairs, qui mènera cette armée au bout de son ambition ?


Mon avis :

Red Queen est une série que j’aime beaucoup. Le premier tome avait été un vrai coup de cœur mais le second m’avait quelque peu déçue. En effet, le personnage de Mare m’avait agacée, et je n’avais pas du tout retrouvé la jeune fille qui m’avait séduite dans le premier tome.

J’étais tout de même impatiente de retrouver l’univers de Victoria Aveyard. Surtout après la fin du second tome. J’étais aussi persuadée que ce troisième opus serait le dernier, et je m’attendais à connaitre le fin mot de toute cette histoire avec. Quelle ne fut donc pas ma surprise, une fois la dernière page tournée, de constater qu’un quatrième tome était prévu ! King’s Cage est ainsi un beau bébé de plus de 600 pages. Et il s’en passe des choses dans ce tome. Tant et si bien que j’étais incapable de prévoir quoique ce soit. De toute façon, on sait qu’il faut s’attendre à tout de la part de l’auteur…

Deux parties distinctes s’y trouvent. Durant la première, où Mare est captive de Maven, il ne se passe pas grand chose. Et pourtant, j’ai trouvé que c’était la plus importante. Car on se concentre principalement sur le duo Mare – Maven. Mare m’avait exaspérée dans le second tome. Ici, durant toute cette première partie, on apprend à la redécouvrir en même temps qu’elle même prend conscience de ses erreurs. Elle se remet en cause et accepte de reconnaitre qu’elle avait tord, tant dans sa façon d’être que d’agir. Elle perd certes de son assurance mais elle redevient – enfin – la personne qu’elle était avant que toute cette histoire ne lui tombe dessus.

On en apprend également bien plus sur la psychologie, certes tordue, mais très intéressante, de Maven. Mare elle-même n’hésite pas à parler de lui comme du « roi-enfant », et c’est effectivement l’impression qu’il nous donne. En apparence, on pourrait se dire que la mort de sa mère n’a rien changé. Et pourtant, on découvre un Maven dont l’esprit est brisé et qui ne sait même plus qu’elles étaient les actions qui lui étaient propres et non dictées par la Reine. Cela n’enlève en rien à sa cruauté, mais le lecteur réussi à comprendre toute la dualité et l’opposition constante qui composent ce personnage.

La seconde partie n’est pas avare en rebondissements et révélations. Les évènements s’enchainent et on retrouve avec plaisir ce qui rend la série de Victoria Aveyard si unique. L’auteur ne nous laisse aucune seconde de répit. Les sentiments, les actions.. tout est exacerbées et nous offrent une intrigue qui se développe plus encore. C’est intense, le rythme est soutenu, mais ce fut un vrai régal, tout simplement.

J’ai été heureuse également de découvrir des points de vue des personnages secondaires, notamment ceux d’Evangeline. Et c’est ce qui permet à l’histoire de prendre un tournant que je serai curieuse de découvrir. Quant à la fin, je ne m’en remets toujours pas. J’ai eu envie de hurler contre l’auteur. Car tous ces jeux politiques peuvent paraitre épuisants, et pourtant ils apportent une profondeur sans égale au récit.

Pour conclure : j’ai eu envie d’étriper l’auteur à plus d’une reprise, mais je suis retombée complètement sous le charme de cette saga. J’ai enfin retrouvé tous les éléments qui rendent cette série unique en son genre. Mais, surtout, Victoria Aveyard donne une profondeur surprenante et puissante à son intrigue. Je me suis régalée, j’ai adoré, et j’ai tout simplement hâte de retrouver Mare, Cal et leurs comparses dans le prochain tome, même s’il faudra faire preuve de patience…


Parution :  26 avril 2017
Éditions : MSK
Nombre de pages : 600
Prix : 19 €
pcc

10 réflexions sur “Red queen, tome 3 : King’s Cage – Victoria Aveyard

  1. Mon Dieu, quel soulagement de savoir qu’il y aura un tome 4! J’ai fini le tome 3 aujourd’hui même et j’en ressors toute bouleversée… Je déteste Victoria pour nous laisser poireauter pendant un an encore pour avoir la suite des aventures de Mare, mais ça reste acceptable vu qu’il y a une suite. Je ne m’attendais tellement pas à cette fin… Cal m’a surpris, et Mare aussi. Cette saga est définitivement ma favorite de toutes celles que j’ai pu lire.

    J'aime

  2. Pingback: Bilan livresque – Mai 2017 | Alice Neverland

    • Oui, je peux te dire qu’à la fin du troisième tome, j’ai hurlé comme pas possible étant donné que j’étais persuadée que c’était la fin. Et puis, en allant voir sur internet, j’ai vu qu’un quatrième tome était prévu pour 2018. Ouf… En tout cas, ce troisième tome est bien meilleur que le précédent, et j’ai vraiment hâte de replonger dans cet univers 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s