Jamais plus – Colleen Hoover

Couverture Jamais plus

Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? Le chemin d’une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. Est-ce que l’amour peut tout excuser ?


Mon avis :

Il m’aura fallu de longues journées avant de réussir à trouver le moment adéquat pour lire ce livre. Car je savais que cette lecture allait être difficile et intense ; je la redoutais énormément. Pourtant, un nouveau Colleen Hoover se doit d’être savouré, et c’est bien pour cela que j’ai pris mon temps avant de me lancer dans cette lecture.

Je savais quel thème allait être abordé ici. Lors de ma rencontre avec l’auteur l’an dernier, elle avait évoqué la difficulté avec laquelle elle avait écrit ce livre, mais aussi à quel point cette histoire était surement la plus importante de toutes celles qu’elle avait écrites jusque là. Il va d’ailleurs m’être difficile de vous en parler sans trop en dévoiler non plus…

Je craignais pourtant de trouver une lecture trop engagée, trop portée sur la morale, la vision que l’auteur voulait transmettre à son histoire. Mais c’était bien mal connaitre l’auteur, car elle n’est pas là pour fustiger ses personnages, au contraire. Elle a réussi à garder une narration assez externe tout en nous démontrant de la plus sincère des façons comment on peut en venir à vivre avec quelqu’un qui nous aime de la mauvaise manière.

Et j’ai détesté Colleen pour cela. Car je suis tout simplement tombée amoureuse de Ryle à mon tour. Et j’avais envie d’une belle fin, ce genre de fin coutumières dans la new romance où son amour pour l’héroïne sauve le héros de ses travers et problèmes psychologiques. Sauf que ce ne fut pas le cas ici, et j’avais cette impression de ne pas être dans une new romance, ni même dans une romance, mais dans une histoire telle qu’elle aurait pu l’être réellement.

Je n’ai que trop bien ressenti les émotions de Lily. Comment, malgré tout ce qu’elle avait vécu dans son enfance, elle était pourtant prête à fermer les yeux par amour. Mais j’ai beaucoup aimé la façon dont tous les personnages, de la mère de Lily à Ryle lui-même, se découvrent, se dévoilent et s’affirment. Je n’arrivais pas à en vouloir à Ryle. Comme Lily, je le trouvais tout simplement parfait, et j’en arrivais presque à me dire que quelques « dérapages » pouvaient en valoir la peine quand on voit le bonheur de la vie à ses côtés, en dehors de ces « périodes », justement. Et j’en ai beaucoup voulu à Colleen de me faire ressentir de telles émotions, car j’avais l’impression de me faire enfermer dans le même rôle que Lily. Je regrette juste que l’histoire se passe sur plusieurs années. J’avais parfois l’impression que cela allait trop vite, notamment vers la fin où les mois se succèdent assez rapidement.

Pour le reste, je trouve que l’auteur a su conserver un parfait équilibre entre la puissance des émotions, positives comme négatives, et sa narration. C’était beau et d’une infinie délicatesse, je partageais les ressentis de Lily, je voyais avec ses yeux, je la comprenais. J’ai vécu ses histoires, passées et présentes, à ses côtés, et j’ai trouvé que c’était sublimé par une très belle tendresse de Colleen Hoover envers son héroïne. Un sentiment renforcé une fois la note de l’auteur lue à la toute fin. Une « belle » histoire, dure, forte mais magnifique, et au message intemporel qui mériterait d’être découvert par tout un chacun…


Parution : 11 mai 2017
Éditions : Hugo Roman
Nombre de pages : 360
Prix : 17 €
5

12 réflexions sur “Jamais plus – Colleen Hoover

  1. J’attendais beaucoup de cette lecture, car après le tapage autour de son auteur et ma déception avec Maybe Someday, je voulais retenter l’expérience Hoover.
    Et je n’ai pas été déçue.
    On sent dans l’écriture de l’auteur que ce livre est l’apothéose de sa carrière, celui qu’elle a toujours voulu écrire. J’ai ressenti à travers ses mots les propres sentiments de Hoover, mais j’ai été bluffée par sa bonté littéraire. De fait, elle ne porte aucun jugement trop ou pas assez, elle tombe juste, ne cherche pas à condamner mais à constater, elle se place à la fois comme victime et bourreau. J’ai aimé cette partialité.
    Le thème fait la force du livre, j’ai sans doute attendu toute ma vie de pouvoir lire ce thème, et il est très bien traité par le non-parti-pris de l’auteur.
    Le personnage de Lily n’est pas l’image type que l’on peut s’attendre, au vu du thème. C’est une jeune femme forte, qui croit en ses rêves, et j’ai vraiment ressenti une grande compassion, voire une amitié, pour elle.
    A travers ses souvenirs, je suis tombé amoureuse d’Atlas. Pour dire, j’étais prête à faire la chasse aux sans abris ! Plus sincèrement, Atlas est un personnage très indulgent, on a envie de compatir avec lui. J’ai aimé le découvrir tant dans sa faiblesse que dans sa réussite. C’est une belle âme que Hoover nous a donné.
    Ryle m’a fasciné, tout du long. Car ce côté si tangible de sa relation avec Lily (avant les pages 200 je dirais) le rend très réel. J’ai parfois pu être prise à défaut durant ma lecture, mon amoureux étant lui-meme en internat (cardio) ! 😉
    Je suis vraiment surprise par ce récit et pense donc me lancer dans un autre livre de l’auteur, même si à blogosphere le qualifie plutôt d’apotheose à la carrière de Hoover.
    Enfin, et je me suis beaucoup posé la question vers la fin de ma lecture, ce livre m’a fait réfléchir. Dans la même situation que Lily, que ferais-je ?
    C’est par les sentiments que l’héroïne s’est révélée, et encore maintenant que le livre est rangé dans ma bibliothèque, je cherche en moi la même force qu’elle.

    Aimé par 1 personne

    • C’est toute la force de la plume de Colleen Hoover : elle réussit à chaque fois à trouver le bon ton pour ne pas tomber dans le melo, tout en nous servant des histoires justes et sincères.

      On sent toute l’affection de l’auteur pour ses personnages dans ce livre, chose contradictoire vu la thématique abordée. Mais c’était juste parfait ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s