Le rêve de Ryôsuke – Albin Michel

Couverture Le rêve de Ryôsuke

Le jeune Ryôsuke manque de confiance en lui, un mal-être qui puise son origine dans la mort prématurée de son père. Après une tentative de suicide, il part sur ses traces et s’installe sur l’île où celui-ci a passé ses dernières années. Une île réputée pour ses chèvres sauvages où il va tenter de réaliser le rêve paternel : confectionner du fromage. Mais son projet se heurte aux tabous locaux et suscite la colère des habitants de l’île… Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour réaliser nos désirs ? À travers les épreuves de Ryôsuke, Durian Sukegawa évoque la difficulté à trouver sa voie, soulignant le prix de la vie, humaine comme animale.


Chronique rédigée par Sarah 10422444_1413516202310476_8704006803474751439_n

Alors que Ryôsuke participe à un entretien pour être saisonnier dans le but d’atteindre l’île d’Aburi, il rencontre deux autres jeunes qui sont tout aussi perdus que lui sur la question de leur avenir, Tachikawa et Kaoru. Dès leur arrivée, ils sont pris en grippe par les habitants de l’archipel. Malgré leur habitude solitaire, les trois jeunes vont se rapprocher et s’aider mutuellement. Petit à petit, nous allons donc découvrir ce trio, mais également leurs motivations profondes ainsi que l’île, ses habitants et leurs coutumes.

Voici donc le deuxième ouvrage contemporain de Durian Sukegawa. Conquise par le pays du soleil levant depuis de nombreuses années, je me suis tout naturellement prise d’affection pour les grands auteurs étrangers dont Murakami pour n’en citer qu’un seul. Après avoir visionné beaucoup de films chinois, coréens et japonais, je suis tombée sur l’adaptation du premier livre de Durian Sukegawa, Les délices de Tokyo. J’ai d’ailleurs lu son roman l’année passée ce qui explique que je n’ai pas pu m’empêcher de foncer sur sa dernière création dès sa sortie.

Bien que ce récit soit beaucoup moins « sucré » que le précédent, il n’en reste pas moins délicieux et se déguste avec finesse. En effet, l’auteur apprécie le fait de pouvoir exprimer ses passions à travers ses écrits et comment pourrions-nous lui en vouloir d’être un homme polyvalent et passionné ? Il réussit à allier la poésie, la philosophie, la cuisine et sa fascination pour la nature. Avec ces différents ingrédients, il nous offre un pur moment de réflexion et de détente avec un ton léger, mais aussi moralisateur.

Au niveau des personnages, même si Tachikawa et Kaoru sont intéressants, ils sont tout de même légèrement laissés de côté au profit de Ryôsuke. Ce personnage est profondément meurtri et ressent un mal de vivre au quotidien. J’arrivais aisément à me le représenter, debout sur une corde raide en hauteur essayant de rester en équilibre malgré le fantôme de son passé qui le poussait à tomber. Il sait pourtant ce qu’il veut faire, mais sa personnalité et ce qui le rattache à son père l’empêche d’aller au bout des choses. Son passage sur l’île va lui permettre de voir la vie sous un nouveau jour. Il va sans s’en rendre compte, changer le destin de certains personnages tout en essayant de réaliser un rêve malgré les nombreux obstacles qu’il devra affronter. J’ai donc suivi sa lente évolution, bercée par l’observation d’une nature sauvage et par ses rencontres qu’elles soient humaines ou animales (les chèvres et le fromage sont au centre de cette histoire pour changer des haricots et des dorayaki).

Les messages sont forts et l’écriture est toujours aussi simple, sensible, démonstrative et poétique. Néanmoins, pour être un coup de cœur, il m’aurait fallu ce petit truc en plus, un peu inexplicable et propre à chacun que j’ai pu retrouver dans Les délices de Tokyo. Si vous appréciez les réflexions philosophiques, la nature et les personnages mentalement torturés mais combattifs et volontaires, ce roman comblera vos attentes.


Parution :  03 mai 2017
Éditions : Albin Michel
Nombre de pages : 320
Prix : 19.50 €
5

L’image contient peut-être : personnes debout et texte

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s