Young Elites, tome 1 – Marie Lu

Adelina a survécu à l’épidémie qui a ravagé son pays.
D’autres enfants, comme elle, ont survécu, la maladie laissant sur leur corps d’étranges marques. Les cheveux d’Adelina sont passés de noir à argenté, ses cils sont devenus blancs et une cicatrice barre la moitié gauche de son visage. Son père voit en elle une malfetto, une abomination, une disgrâce pour son nom et sa famille, synonyme de malédiction. Mais la rumeur dit que les survivants ont gagné davantage que des cicatrices : ils auraient acquis de mystérieux super-pouvoirs. Et, bien que leur identité demeure secrète, ces survivants ont déjà un nom : les Elites.


Chronique rédigée par Sarah 10422444_1413516202310476_8704006803474751439_n

C’est en ne sachant rien du tout de l’auteure ni du livre que j’ai décidé de me lancer dans cette lecture. J’étais juste impatiente de me retrouver dans un monde inconnu et de comprendre par la même occasion l’engouement qu’il y avait eu pour cette saga au moment de sa sortie en grand format. Malheureusement, ce genre médiéval fantastique n’est pas parvenu à me charmer, tout au plus il a réussi à me faire voyager (à l’aveuglette) et à me surprendre par son originalité, du fait de l’utilisation du personnage principal, Adelina qui est ici, une anti héroïne.

Dès le début de ma lecture, j’ai ressenti que l’auteure n’arrivait pas à poser les bases de son univers totalement imaginé de manière assez concrète et fluide. J’étais donc en droit de me demander si j’allais pouvoir me faire une idée générale de ce à quoi ce monde pouvait bien ressembler, tant au niveau géographique qu’au niveau de la société. Je n’ai jamais pu me situer correctement dans l’univers de Marie Lu et je le regrette fortement. Je pense qu’il y aurait dû y avoir une carte pour offrir un peu plus de clarté aux lecteurs. Je n’ai pas compris non plus l’utilité de toute cette première partie qui est vraiment très longue, très lourde et très descriptive. L’histoire se complique dès le début et je me suis retrouvée noyée sous un flot d’informations et d’enjeux incompréhensibles. Les monologues intérieurs du personnage d’Adelina sont trop agaçants et ceci additionné au fait que tout est sombre, qu’elle ne sait pas à qui elle peut faire confiance, qu’elle souffre terriblement et qu’elle n’a pas beaucoup d’espoir rend ce récit totalement noir et tourmenté.

Adelina est la « méchante » de l’histoire et c’est elle qui nous emmène d’une cité à une autre en quête d’un nouveau départ et qui découvre en même temps l’étendue de ses propres capacités avec tout ce qu’il y a autour (la confrérie, ses membres, les ennemis, les réactions du peuple). Elle est rejetée, manipulée, utilisée et convoitée à la fois, mais uniquement pour ses compétences ou sa valeur de malfetto. Malgré tout ça, je ne me suis pas attachée à elle ni à aucun membre des young elites.

Néanmoins, vis-à-vis des personnages secondaires, certains ont été mis en évidence tel que Rafaelle, Enzo, Violetta et Teren qui font partie du quotidien de l’héroïne. J’ai trouvé qu’ils étaient bien décrits pour la plupart et que leurs psychologies avaient été assez fouillées pour un premier tome, pourtant très introductif.

En conclusion, je n’ai donc pas réussi à trouver la raison du succès de cette saga, car je n’ai absolument pas accroché à l’histoire que ce soit au début, à la moitié ou même à la fin. Par contre, comme je n’aime vraiment pas rester sur un échec et une mauvaise impression, je verrai bien si l’autre saga de l’auteure nommée Legend m’enchante un peu plus que celle-ci.


Parution :  19 avril 2017
Éditions : Le livre de poche
Nombre de pages : 320
Prix : 6.90 €
2

L’image contient peut-être : personnes debout et texte

2 réflexions sur “Young Elites, tome 1 – Marie Lu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s