The Generations, tome 3 : Alone – Scott Sigler

Couverture The generations, tome 3 : Alone

Depuis près d’un an, Em et les siens œuvrent main dans la main avec leurs anciens ennemis, les Albonden, pour faire d’Omeyocan un monde meilleur, le leur. Mais la tâche est loin d’être de tout repos et les menaces qui planent sur eux s’accumulent. À commencer par ces trois immenses appareils qui se rapprochent dangereusement de leurs terres et semblent nourrir des intentions bien peu pacifiques à leur encontre…

Sur le pied de guerre, Em et ses camarades scrutent le ciel, prêts à défendre leur territoire, mais le danger pourrait tout aussi bien venir des profondeurs… Réfugiés dans d’anciens tunnels, certains rebelles passent à l’attaque, bien décidés à mettre fin à l’alliance passée entre leurs compatriotes et les hommes.

Alors que les siens sont cernés de toutes parts et que les périls se multiplient, la jeune chef s’interroge. Pourquoi tant de peuples différents font-ils route vers Omeyocan ? La réponse à cette question pourrait bien leur être vitale, d’autant qu’une étrange épidémie de violence se répand et commence à créer des tensions au sein même de la population.

Et si Aramovski, l’ancien rival d’Em, avait raison ? Et si le Dieu du Sang existait vraiment… Oubliez toutes vos certitudes ! Scott Sigler conclut sa trilogie sans nous laisser aucun répit et nous emmène, entre ciel et terre, à la recherche de la dernière pièce manquante du puzzle.


Mon avis :

Ce dernier tome, je l’attendais avec impatience. Alive avait été une superbe expérience livresque, un véritable OVNI littéraire dans son genre, et Alight, le second tome, avait ouvert une perspective dans l’histoire que j’avais adorée. Sans surprise, j’étais donc pressée de découvrir comment cette série allait se terminer, et quelles surprises allait nous réserver Scott Sigler.

Car ce que je préfère dans cette série, c’est cette sensation de ne strictement rien savoir, rien connaître, rien pouvoir prévoir. L’auteur a réussi le pari fou de proposer un univers unique en son genre, tout en créant une ambiance oppressante et angoissante au possible.

Il m’aura fallu un certain temps tout de même avant de me remettre dans l’histoire et de me rappeler des multiples personnages qui accompagnent Em tout au long de cette aventure. Scott Sigler a créé un univers tellement riche et complexe que j’avais un peu de mal à resituer les personnes et leurs attributions.

Concernant l’intrigue, je ne pourrais pas vous en dire grand chose par peur de laisser fuiter certains détails. Une chose est sure : ce troisième tome s’inscrit dans la continuité de la série, et Scott Sigler nous réserve encore de belles surprises et des retournements de situation qui m’en ont fait voir de toutes les couleurs. Un véritable ascenseur émotionnel, on en prend plein les yeux de tous les côtés, et il est difficile de deviner comment tout cela va pouvoir se terminer. Ou, tout du moins, comment l’auteur voit toute cette histoire se finir !

Vous parler d’Alone sans en évoquer l’histoire est donc bien difficile. Mais si l’ambiance découverte dans les deux premiers tomes vous a séduite, vous apprécierez tout autant cette suite. Des réponses tant attendues nous sont enfin données, les rouages s’enclenchent et on voit enfin les multiples liens liant les évènements entre eux. Ce tome permet de parfaitement conclure cette trilogie, l’évidence qui nous saute aux yeux est telle que j’en suis restée tout simplement coite durant de longues minutes. Scott Sigler maitrise parfaitement son monde, il s’amuse du lecteur et prend un malin plaisir à nous amener là où il le souhaitait avec un sadisme non dissimulé. Et c’était tout simplement génial, diabolique mais génial !

Pour conclure : ce troisième tome nous offre un final cruel mais magistral. Scott Sigler s’amuse du lecteur et nous torture tout en nous offrant enfin les révélations que l’on attendait temps. Et, une fois que les tenants et aboutissants nous sont dévoilés, on ne peut qu’être subjugué par l’effroyable qualité de cette histoire. The Generations est une série unique en son genre, d’une originalité à couper le souffle et d’une ambiance cruelle et angoissante au possible. Une trilogie mature, parfaitement travaillée et aboutie… A découvrir si vous aimez les histoires singulières et atypiques, les expériences livresques qui ne ressemblent à aucune autre !


Parution :  08 juin 2017
Éditions : Lumen
Nombre de pages : 576
Prix : 15 €
LOGO Mon Petit Cham

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s