Sweet Home, tome 2 : Sweet Rome – Tillie Cole

Couverture Sweet home, tome 2 : Sweet Rome

« Toute ma vie, on m’a fait comprendre que je n’étais qu’un putain d’incapable sans la moindre valeur… A ses yeux, je vaux quelque chose. J’ai l’impression soudaine que le monde est à moi. »

Roméo Prince n’a pas toujours été la mascotte de l’équipe de football américain de l’université d’Alabama. Non. Avant d’être un jeune homme séduisant et fort, attirant à lui tous les regards, il a été un gamin mort de peur, pris en otage entre des parents cruels. Un gamin qui a cru longtemps qu’il n’était bon à rien. Mais ses parents n’ont reculé devant aucun châtiment pour faire de lui une vedette.
Aujourd’hui, Roméo n’existe plus qu’à travers le regard de Molly Shakespeare, qui aime jusqu’à ses faiblesses. Mais peuvent-ils à ce point dépendre l’un de l’autre alors que leur histoire ne fait que commencer ?


Mon avis :

C’est avec excitation que j’étais partie à la découverte du premier tome qui, pourtant, m’avait laissée complètement dubitative. Mais ayant beaucoup entendu parler de cette série, et aussi du fait que les tomes étaient toujours plus réussis, je me suis quand même décidée à partir à la découverte de la suite…

Cette suite n’en ai pas vraiment une. A vrai dire, Sweet Rome reprend l’histoire du premier tome, mais selon le point de vue de Romeo. Et, en temps normal, je ne suis pas fan des réécritures. Or, j’avais justement eu beaucoup de mal avec le personnage de Romeo dans le premier tome. Il ne m’avait pas du tout fait rêver, loin de là. J‘avais donc envie d’en découvrir plus sur ce personnage, envie de le comprendre, tout simplement.

Une chose est sûre : si je n’ai toujours pas succombé au charme de Roméo – il reste trop possessif, trop bipolaire pour moi –, j‘ai effectivement pu, avec ce tome, comprendre sa situation et ses réactions qui m’étaient apparues comme complètement absurdes dans le premier opus.

Il y a tout de même quelques répétitions, on ne pouvait de toute façon pas vraiment y échapper. Mais on en apprend également un peu plus sur les personnages qui entourent Roméo. Surtout, l’épilogue nous offre une longue vue d’ensemble sur les années à venir, et c’est vraiment la plus-value de ce tome.

Pour conclure : comme je le disais, je ne suis pas fan, en général, des réécritures d’après un point de vue différent. Pourtant, je suis la première à reconnaître que, dans le cadre de cette série, ce second tome m’était nécessaire pour mieux en comprendre son personnage principal masculin. Au final, même si je ne craque toujours pas complètement sur cette série, Tillie Cole a su mieux me convaincre avec ce tome. J’ai hâte d’en découvrir plus avec la suite.


Parution :  07 juillet 2017
Éditions : Milady
Nombre de pages : 416
Prix : 16.90 €
3

3 réflexions sur “Sweet Home, tome 2 : Sweet Rome – Tillie Cole

  1. Pingback: Sweet Home, tome 3 : Sweet Fall – Tillie Cole | Alice Neverland

    • Disons que l’auteur y intègre des passages inédits également, ça évite de tomber dans la redondance. Et, effectivement, être dans la tête de Roméo n’est pas négligeable. Je ne suis toujours pas in love de lui, mais je le comprends mieux 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s