Photophobia – Tom Becker

Couverture Photophobia

Quand ils arrivent dans la ville de Saffron Hills, Darla et son père sont bien décidés à prendre un nouveau départ. Malheureusement, Darla s’intègre difficilement dans son lycée, où tous les élèves sont obsédés par les selfies, les grosses voitures et les concours de beauté. Sa situation ne fait qu’empirer quand elle commence a avoir des visions qui la projettent dans le corps d’un meurtrier qui semble s’attaquer à des étudiants de son campus.


Chronique rédigée par Sarah 10422444_1413516202310476_8704006803474751439_n

Ne vous fiez pas à la couverture… J’étais la première à ne pas être du tout inspirée par cette image et pourtant l’histoire vaut vraiment le détour alors arrêtez-vous sur lui, grands adolescents, comme jeunes adultes, c’est fait pour vous !

Tout commence sur les chapeaux de roue, l’ambiance est glauque (tout comme l’entièreté du livre d’ailleurs) et un tueur entre en scène muni de son précieux appareil photo, mais pas que… car il est à l’origine d’une série de meurtres vraiment macabres. Quelques années plus tard, c’est en compagnie d’une jeune fille nommée Darla que nous allons découvrir ce qui est arrivé au tueur, mais aussi à sa dernière proie que nous rencontrons au tout début du livre et pourquoi de nouvelles victimes sont à déplorer encore aujourd’hui. Grâce à ses visions, elle mène l’enquête tout en essayant d’avoir une vie plus ou moins « normale » avec son père qui est très peu recommandable et instable.

À Safron Hills, personne n’est à l’abri. L’ambiance, les détails et le psychopathe en puissance vont très vite éveiller votre curiosité et votre intérêt. Darla et son don très particulier vont quant à eux vous mettre sur la piste du tueur, mais ce qui va vous faire tourner les pages une à une dans une frénésie inavouable, ce sont les secrets, les retournements de situation et les personnages double face. Le final est un peu tiré par les cheveux, mais plutôt ingénieux, car je n’avais pas exclu cette possibilité tout en étant convaincue que ça ne pouvait pas être possible.

Par contre, les personnages ne sont vraiment pas attachants et ce qui leur arrive nous passe un peu au-dessus… Ce sont des gosses de riches, des reines de beauté, des personnes très superficielles et narcissiques. Je dois dire que beaucoup d’éléments m’ont fait penser à la célèbre série télévisée Pretty Little Liars donc si vous avez aimé, foncez !

En résumé, ce livre a un très bon rythme, du suspens, un panel de suspects et des intrigues qui s’entremêlent. Personnellement, j’ai trouvé la thématique un peu banale, mais le récit est tellement bien construit que tout est fluide et sympa à lire.


Parution :  03 mai 2017
Éditions : Milan – Page Turners
Nombre de pages : 330
Prix : 14.90 €
4

 

2 réflexions sur “Photophobia – Tom Becker

  1. Super… Ta chronique arrive à point parce que la semaine dernière en me promenant dans ma librairie je suis tombée dessus et j’avoue que la couverture m’a attiré mais que je ne savais pas trop sil fallait que je prenne la peine de découvrir ce livre … Je le lirais alors. Merci 😄

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s