Ma dernière chance s’appelle Billy D. – Erin Lange

Couverture Ma dernière chance s'appelle Billy D.

Dans la vie, il faut se battre. Dane Washington ne le sait que trop bien. A la moindre occasion, ses poings le démangent et ils parlent pour lui. Jusqu’à présent, ses bons résultats au lycée lui ont évité les plus gros ennuis. Seulement, il n’a plus droit à l’erreur : encore une bagarre et ce sera l’exclusion. Mais la violence, Dane ne parvient pas à la contrôler. Sa dernière chance s’appelle Billy D., un garçon qui vient de s’installer à côté de chez lui avec sa mère.Billy D. est trisomique, il n’a pas les moyens de se défendre, et certains en profitent. Si Dane acceptait d’être son ambassadeur au lycée, cela pourrait lui offrir le salut. Billy D. a une autre mission pour Dane : il voudrait qu’il l’aide à retrouver son père. Leur seul indice : un atlas des Etats-Unis, et des énigmes à toutes les pages ou presque.


Mon avis :

J’avais toujours beaucoup entendu parler de ce livre et ce toujours de façon très élogieuse. J’étais donc ravie de le voir paraitre en France, et de pouvoir me faire à mon tour un avis sur cette histoire.

Dane n’a toujours eu que ses poings pour seule méthode de langage. Il est dorénavant menacé d’expulsion, une chose dont il ne veut accabler sa pauvre mère étant donné leur situation difficile. Sa rédemption se présente sous la forme de Billy D., son nouveau voisin trisomique obsédé par la recherche de son père. Billy D et Dane vont alors conclure un pacte : si ce dernier aide Billy à retrouver son père, Billy sera alors ravi de devenir le « projet de réhabilitation » de Dane…

Mon avis sera assez décousu car, même des semaines après l’avoir terminé, je n’arrive pas vraiment à mettre les mots sur ce que j’ai ressenti. Le début du roman est très beau, très poétique avec une touche de tendresse et d’affection qui m’a énormément touchée. D’ailleurs, la force des sentiments et des émotions, positifs comme négatifs, qui m’ont traversée tout au long de cette histoire était d’une violence magnifique. A l’instar de la révolte que suscitent de nombreuses situations que l’on découvre dans ce roman.

J’ai également beaucoup aimé l’amitié qui va se construire entre Billy D. et Dane. Deux êtres très différents et qui, pourtant, s’équilibrent de la plus belle des façons. Mais, malgré la beauté de tout cela, malgré le réalisme de ce livre, je n’ai pas été plus transportée que cela, sans que je sache vraiment pourquoi. Car ce livre possède tout ce qu’il faut pour séduire son lectorat. Sauf que, sans le mystère entourant le père de Billy D., je ne vous cache pas que j’aurais abandonné ce livre, tout simplement.

Je sais que l’histoire est belle mais je suis complètement passée à côté, sans que je réussisse à comprendre ce qui m’avait empêché de l’apprécier. J’étais complètement détachée, et je lisais pour lire, pour découvrir le fin mot de tout cela, sans plus.

Ainsi, la fin me laisse comme sur une sensation douce-amère, teintée de tristesse et de mélancolie. Et je déteste terminer un roman sur des sentiments négatifs, aussi beaux soient-ils.


Parution : 14 juin 2017
Éditions : L’école des loisirs
Nombre de pages : 366
Prix : 19 €

2 réflexions sur “Ma dernière chance s’appelle Billy D. – Erin Lange

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s