A la croisée des mondes, tome 1 : Les Royaumes du Nord – Philip Pullman

Pourquoi la jeune Lyra, élevée dans l’atmosphère confinée du prestigieuse Jordan College, est-elle l’objet de tant d’attentions ? De quelle mystérieuse mission est-elle investie ? Lorsque son meilleur ami, disparaît, victime des ravisseurs d’enfants qui opèrent dans tout le pays, elle n’hésite pas à se lancer sur ses traces…Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui révélera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d’un autre monde.


Mon avis :

Il y a des années de cela, après avoir découvert les trois premiers tomes d’Harry Potter et en attendant la parution du quatrième, la jeune adolescente que j’étais avait envie de continuer à explorer ces mondes peuplés d’imaginaire. C’est ainsi que je suis tombée dans l’univers des Royaumes du Nord qui m’avait tout simplement émerveillée. Alors, à l’occasion de la sortie de La Belle Sauvage, sorte de préquelle à cette trilogie, je n’ai pas pu m’empêcher de me replonger une nouvelle fois dans l’histoire de Philip Pullman.

C’était très étrange de lire une histoire connue, mais aussi oubliée depuis le temps. En effet, si je m’en rappelais les grandes lignes, j’avais quand même le sentiment de découvrir l’histoire pour la première fois étant donné les longues années – quinze ! – séparant mes deux lectures.

Philip Pullman m’a une nouvelle fois happée dans son récit. J’ai retrouvé Lyra, Pantalaimon et tant d’autres encore… Le charme de ce roman opère une fois encore, c’est indéniable, et j’en ai pris plein les yeux. Car l’auteur nous offre une histoire foisonnante, riche, intelligente et recherchée ; elle fourmille de mille et un détails qui permettent au lecteur de s’imprégner immédiatement de l’atmosphère et des spécificités de ce monde.

J’aime la complexité de cette histoire, même si parfois le lecteur peut s’y perdre. Il y a effectivement beaucoup de notions scientifiques et abstraites à assimiler, à comprendre, tant par rapport à l’univers qu’a créé Philip Pullman mais aussi par rapport à son intrigue. Certains passages sont délicats, et j’avoue sans complexe avoir dû en relire certains pour réellement comprendre vers quoi l’auteur voulait en venir.

Mais c’est ce qui fait également toute la beauté et la magie de la plume de Philip Pullman. Le tout conjugué à une intrigue palpitante qui nous entraine dans les multiples recoins de ce monde, et en ouvre des perspectives fantastiques et surprenantes. Une fois que l’on comprend le cheminement de l’auteur, on ne peut qu’apprécier la précision quasi chirurgicale qu’il met dans sa narration : chaque détail a son importance, rien n’est là par hasard, et je me suis envolée sans soucis dans les royaumes du nord…

Pour conclure : j’ai complètement redécouvert ce premier tome que j’ai tout autant apprécié que lors de ma première lecture, si ce n’est plus encore. Philip Pullman narre une histoire certes complexe et difficile à prendre en main mais, une fois que l’on saisit vers quoi il nous embarque, on ne peut que savourer la richesse de l’imaginaire que cet auteur a créé. Véritable petit bijou de la littérature jeunesse fantastique, je ne peux que vous recommander de vous plonger à votre tour dans cet univers si singulier… !


Parution :  01 juin 2017
Éditions : Gallimard – Folio Junior
Nombre de pages : 512
Prix : 8.90 €
pcc

9 réflexions sur “A la croisée des mondes, tome 1 : Les Royaumes du Nord – Philip Pullman

  1. Pingback: La trilogie de la poussière, tome 1 : La belle sauvage – Philip Pullman | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s