La cité de l’oubli, tome 1 – Sharon Cameron

Couverture La cité de l'oubli

Tous les douze ans, les habitants de Canaan subissent l’Oubli, un mystérieux phénomène qui efface leur mémoire. Pas celle de Nadia. Elle seule n’a pas oublié. Elle seule se souvient que se père a profité de ce bouleversement pour l’abandonner… Le nouvel Oubli approche. Nadia doit percer le secret de cette fatalité avant que sa famille ne vole à nouveau en éclats. Avant que la ville ne sombre encore une fois dans le chaos.


Par Charlène    disney-princesses-tatouage-sexy-pin-up

Tout d’abord je tiens à remercier les éditions Nathan de m’avoir fait parvenir ce livre qui rien qu’a la sublime couverture m’a donné l’eau à la bouche. Sharon Cameron nous plonge dans l’univers de Nadia, jeune adolescente qui vit entourée de personnes qui ne se souviennent pas de leur passé, uniquement elle se souvient de qui elle est, de son passé. Mais tous les douze ans le phénomène de l’Oubli survient. Nadia décide alors de comprendre les mystères de ce phénomène afin de trouver une solution au dénouement de celui-ci. Elle va donc décider d’aller explorer le monde (en dehors de sa cité) et va faire la connaissance de Gray, personnage récurent du livre avec qui elle va nouer un lien particulier.

Même si jusqu’au quart du livre j’ai eu du mal à me plonger dans la lecture de cette dystopie, ce livre est un réel coup de cœur. La plupart des dystopies abordent des sujets similaires mais celle-ci selon moi a réussi à se démarquer des autres. L‘histoire est racontée selon le point de vue de Nadia ce qui rend plus facile l’identification du lecteur à notre héroïne : à la fois courageuse et touchante. Au début de l’histoire, j’ai eu du mal à cerner quelques personnages comme Lilya (la sœur de Nadia) qui selon moi adoptait typiquement le comportement d’une peste, mais une fois la dernière page tournée le dénouement de l’intrigue se met en place et tout devient limpide pour le lecteur, l’aidant à comprendre le point de vue de chaque personnage.

L’auteur nous immerge dans un univers chaotique où l’être humain en oublie son identité, il est difficile de se demander ce que nous ferions dans ce cas là : se détruire, ou s’aider pour retrouver la vérité ? Ce livre nous pousse à la réflexion, en effet les paroles suffisent-elles à rétablir des faits ?

En bref, il me fut impossible de lâcher ce livre rempli de rebondissement avec des personnages attachants qui nous donne envie de découvrir avec eux les mystères de l’Oubli. Je me languie maintenant de retrouver Nadia dans un second tome qui je l’espère sera aussi prometteur que celui-ci.


Chronique rédigée par Charlène.

Parution :  05 octobre 2017
Éditions : Nathan
Nombre de pages : 462
LOGO Mon Petit Cham

4 réflexions sur “La cité de l’oubli, tome 1 – Sharon Cameron

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s