Les yeux de Sophie – Jojo Moyes

Couverture Les yeux de Sophie

Paris, 1916. Sophie Lefèvre doit prendre soin de sa famille alors que son mari part pour le front. Quand la ville tombe entre les mains de l’armée allemande, au milieu de la Première Guerre mondiale, Sophie est contrainte de faire le service tous les soirs à l’hôtel où réside la Wehrmacht. À l’instant où le nouveau commandant découvre le portrait qu’Édouard a fait de sa femme, cette image l’obsède. Une dangereuse obsession qui menace la réputation, la famille et la vie de Sophie, et va la conduire à prendre une terrible décision.

Un siècle plus tard, à Londres, Liv Halston reçoit ce portrait en cadeau de la part de son mari avant de recueillir son dernier soupir. Sa vie est bouleversée de plus belle lorsqu’une rencontre fortuite lui permet de découvrir la véritable histoire de ce tableau.


avis

Après ma découverte du précédent roman de Jojo Moyes, une auteur dont j’avais toujours entendu le plus grand bien, j’avais envie de la retrouver à nouveau dans une autre de ses histoires. J’ai donc saisi l’occasion de la sortie de son nouveau roman pour continuer ma découverte de cette auteur…

Je suis une amoureuse des histoires dans l’histoire ; de ces romans qui lient deux récits à des époques différentes mais qui, pourtant, sont en lien l’une avec l’autre. Le résumé de Les yeux de Sophie me correspondait donc complètement, j’étais sous le charme avant même de commencer ce livre et j’étais curieuse de voir comment Jojo Moyes allait développer son intrigue.

Les yeux de Sophie est complètement différent de Sous le même toit, seul roman de cette auteur que j’avais déjà lu. Et j’ai été bien plus convaincue cette fois. Ici, tout se fait en délicatesse, avec une certaine poésie ; Jojo Moyes nous entraine à travers les époques à la découverte des histoires de Sophie et de Liv, deux femmes liées par l’histoire d’un simple tableau.

Dès le départ, on fait la connaissance de Sophie qui vit dans la France occupée de 1916. Sans nouvelle de son mari, parti au front, elle n’a pas le temps de s’apitoyer puisqu’elle doit à la fois gérer son hôtel restaurant ainsi que ses petits neveux et nièces. Toutes les décisions qu’elle va prendre vont aller dans l’intérêt des êtres qui lui sont chers, Sophie cherchant à les protéger de l’horreur de la guerre. Mais certains de ses choix vont être très mal vus par son entourage…

J’ai très vite été touchée par la personnalité solaire de Sophie, et par son courage. Cette dernière est très maternelle, très altruiste, et je me suis vraiment imprégnée de son personnage. J’ai aimé découvrir son histoire, sa « relation » avec Herr Kommandant, son amour indéfectible pour son mari, et aussi son lien avec le tableau peint par ce dernier, Les yeux de Sophie, une véritable ode à l’amour. J’ai été émue par son histoire, j’ai vraiment ressenti son vécu, sa vie, ses sentiments, et tout cela m’a bouleversée de la plus belle des manières

Et puis, d’un coup, me voilà propulsée dans le présent, aux cotés de Liv, une jeune veuve renfermée sur elle-même. Cette dernière est en possession du tableau, ultime cadeau de son défunt mari. Or, voilà que ce tableau se retrouve à présent réclamé par sa famille. Liv va devoir se battre, et va émerger peu à peu de la léthargie dans laquelle elle s’était enfermée. Et c‘est à travers la vie de Liv que l’on va découvrir ce qu’il était advenu de Sophie…

J’ai beaucoup aimé le message que véhicule ce roman. La force de cette histoire demeure vraiment dans ce double récit, cette relation entre passé et présent que relie un simple tableau. Je reste tout de même un peu plus mitigée sur la partie contemporaine, le personnage de Liv m’étant apparu assez terne en comparaison de celui de Sophie qui marque très fortement la première partie du roman. Peut être un peu trop d’ailleurs car, si l’histoire de Sophie m’a paru fluide et limpide, celle de Liv me semblait trainer en longueur.

Dans tous les cas, je suis tombée amoureuse de cette histoire et Jojo Moyes a merveilleusement réussi à conjuguer passé et présent. Elle nous entraine dans son récit de la plus belle des façons et m’aura touchée à de nombreuses reprises. Je ne peux vraiment que vous conseiller cette histoire, douce et puissante à la fois, car les sentiments que l’on découvre dans ce roman sont d’une pureté incroyable…


Parution :  20 octobre 2017
Éditions : Milady
Nombre de pages : 658
Prix : 18.90 €
5.0

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s