Hate to love – Penelope Douglas

Couverture Hate to love

Ils étaient faits l’un pour l’autre… jusqu’au jour où ils se sont rencontrés Depuis plus de sept ans, Misha et Ryen échangent des lettres. Des lettres dans lesquelles ils se racontent, se livrent, se soutiennent. Une seule règle : ne jamais chercher à se rencontrer. Un interdit qui a convenu à Misha pendant toutes ces années. Il n’a pas besoin de connaître le visage de Ryen pour qu’elle soit sa muse, son inspiration, celle pour qui il écrit ses chansons et, quelque part, son âme sœur. Mais, un soir, il croise une jeune fille dont les goûts excentriques se rapprochent un peu trop de ceux que Ryen lui a décrits dans ses lettres pour que ce soit une coïncidence… Et alors, face à cette jeune fille d’une beauté solaire, renversante, Misha n’a aucun doute : il sait que c’est elle. Maintenant, impossible de résister, il doit s’approcher. Quitte à ne jamais révéler à Ryen qui il est vraiment. Et quitte à découvrir une Ryen bien différente de l’idéal qu’il s’était imaginé…


avis

Après le très surprenant Dark Romance, j’étais curieuse de retrouver Penelope Douglas dans une nouvelle romance. C’est donc chose faite avec ce titre dont le résumé me plaisait énormément.

Je m’attendais à une histoire toute mignonnette. Un sentiment renforcé par un prologue allant dans un sens, évoquant les prémices d’une romance adolescente. Misha et Ryen sont correspondants depuis leur première année de collège. Une correspondance à laquelle chacun tient, basée sur des règles qui leurs sont propres. Au-delà de ce simple échange épistolaire, Ryen a fait promettre à Misha de ne jamais chercher à découvrir qui elle était, ni de la chercher sur les réseaux sociaux. Il faut dire que Rylen et Misha n’habitent qu’à quelques kilomètres l’un de l’autre. Mais, malgré la tentation de mettre un visage sur un nom, tous deux s’en sont tenus à cette règle. Jusqu’à ce que,  lors d’une soirée, Misha entende quelqu’un prononcer le prénom de Ryen…

Hate to Love commence donc par un début assez classique. Un aspect plus que trompeur puisque, dès le début du second chapitre, on sent que quelque chose de grave et d’inaltérable s’est produit. Même si le lecteur arrive facilement à mettre le doigt sur cette raison, Misha et Ryen, eux, se perdent complètement. Et j’ai vraiment aimé la façon dont l’auteur a fait que cette histoire plutôt banale a vite évolué vers quelque chose de beaucoup plus sombre…

Avec des notions de vengeance, mensonge et duperie, la confiance devient un élément essentiel à la construction de cette histoire. Penelope Douglas apporte une profondeur essentielle à sa romance, et je ne m’attendais pas à de tels sentiments dévastateurs, littéralement. Le message de ce roman est magnifique, la reconstruction, la confiance en soi, mais aussi en autrui, ou encore l’abandon familial… L’histoire est certes sombre et destructrice et, pourtant, l’espoir est toujours là, parfois vacillant, mais toujours présent.

Pour conclure : je ne m’attendais pas à autant aimer ce roman. Moi qui pensais trouver ici une romance toute mignonne, j’ai été surprise par la profondeur et la puissance presque nocive que l’on retrouve dans cette histoire. Misha et Ryen sont deux personnages qui ont puisé leur force dans leur correspondance. Alors, quand cet élément vacille, ils vont devoir apprendre à s’ouvrir au monde et à sortir de leur coquille et ce malgré les événements et autres révélations qui surviennent. Hate to Love est un roman plus qu’addictif, avec des personnages forts et une histoire toute aussi intense…


Parution :  02 novembre 2017
Éditions : Harlequin / HarperCollins
Nombre de pages : 432
Prix : 14.90 €
4.5

 

 

Une réflexion sur “Hate to love – Penelope Douglas

  1. Pingback: Hate to love – Penelope Douglas — Alice Neverland – musnadjia423wordpress

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s