Jack et le bureau secret, tome 1 – James R Hannibal

Couverture Section 13, tome 1 : Jack et le bureau secret

Le scarabée mécanique envoyait de grosses décharges électriques. Jack se concentra. Tout sembla ralentir. Soudain, il put prédire les mouvements de l’insecte avant même qu’il ne bouge. Il le frappa de plein fouet ; le scarabée bleu-vert tomba par terre. Un violent éclair en jaillit. Gwen attrapa Jack. — Vite, cours ! À Londres, le père de Jack a disparu. Le garçon se lance à sa recherche. Il découvre alors une société secrète et comprend que sa famille en fait partie. Un ennemi puissant se dresse soudain sur sa route. Aura-t-il la force de le vaincre ?


Chronique rédigée par Sarah 10422444_1413516202310476_8704006803474751439_n

Au-delà du travail fabuleux que les éditions Flammarion ont fourni dans le but de nous offrir un plaisir visuel de qualité – et je parle bien-sûr de la couverture splendide de ce premier tome, j’aimerais souligner le fait que grâce à cet effort, ce ne sont pas que les pré-ado et adolescents qui risquent bien de se jeter sur cette nouvelle saga, mais également les adultes qui savent encore apprécier la littérature jeunesse.

Personnellement, j’avoue ne pas être entièrement convaincue par l’univers pas totalement steampunk de James R Hannibal et surtout par ses personnages. Néanmoins, la deuxième partie a réveillé mon intérêt après une longue introduction des différents éléments ainsi que des personnages principaux. Le récit a pris des allures d’enquête ponctuée d’indices et de réflexions qui m’ont vraiment fait penser aux films de Benjamin Gates et légèrement à Inferno ou Da Vinci Code version junior. À partir de là, j’ai donc enfin pu rentrer dans l’intrigue et ses enjeux.

Cependant, cela n’aura pas été suffisant, car le gros point noir de ce tome me paraît évident en ressortant de cette lecture et malheureusement lorsque je n’accroche pas du tout aux personnages, c’est tout simplement impossible pour moi de vous dire que j’ai aimé le livre. C’est totalement subjectif, mais Jack qui est l’acteur principal n’a rien d’attachant ou de sympathique et surtout il n’a aucune pointe de charisme. Gwen, madame je sais tout, était trop lisse et trop intello ce qui m’a fortement embêtée parce qu’entre sa grande intelligence, sa capacité de déduction et le don de Jack totalement nouveau pour lui qu’il maîtrise pourtant très rapidement, je n’ai pas senti de réelles difficultés pour ce duo et moi je préfère quand c’est un peu la galère ^^

Malgré tout, le récit est palpitant, l’enquête est intéressante et le fait de pouvoir voyager entre deux époques apporte un rythme assez bien équilibré. Sachez aussi que ce premier tome peut être en soi un tome unique, car la fin peut se suffire à elle-même et surtout elle n’apporte pas une trop grande frustration au lecteur si vous souhaitez poursuivre la saga.


Chronique rédigée par Sarah.

Parution :  06 septembre 2017
Éditions : Flammarion
Nombre de pages : 394
Prix : 15 €
Dès 13 ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s