La trilogie de la poussière, tome 1 : La belle sauvage – Philip Pullman

Couverture La trilogie de la poussière, tome 1 : La belle sauvage

À l’auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ? Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d’équipée, doivent s’enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm.Tandis que despotisme totalitaire et liberté de penser s’affrontent autour de la Poussière, une particule mystérieuse, deux jeunes héros malgré eux, liés par leur amour indéfectible pour la petite Lyra, vivent une aventure qui les changera pour toujours.


avis

Retrouver Philip Pullman, c’est retomber en enfance… La trilogie d’A la croisée des mondes a marqué mon adolescence et j’avais adoré l’imaginaire construit par cet auteur. Alors, à l’annonce de cette nouvelle série prenant place dans ce même univers, je savais déjà que je n’allais faire qu’une bouchée de ce premier tome…

Que dire, que dire.. Je ne vais pas être très objective, mais je me suis régalée de la première à la dernière page. C’était un vrai plaisir de retrouver ce monde, sa Poussière, cet univers et ses spécificités qui lui sont propres… Comme si je retrouvais une vieille amie. J’avais pourtant un peu peur, au départ, de ne pas réussir à retrouver tout ce qui faisait le charme de la série originelle. Mais aussi la crainte de n’en voir qu’un copié-collé…

Alors oui, on retrouve des éléments que l’on avait déjà vus dans la première trilogie. Mais Philip Pullman développe une nouvelle histoire tout autour de celle que l’on connaissait déjà et arrive encore une fois à captiver le lecteur malgré la complexité de ce monde. C’était un plaisir de retrouver Lyra durant la genèse de ses premiers mois et de découvrir de quelle façon elle va atterrir à Jordan’s College. Et, même si je connaissais le fin mot de son histoire, cela ne m’a absolument pas empêchée de la retrouver avec une sincère nostalgie, de même que Pantalaimon, son daemon.

J’y ai également découvert Malcolm et Alice, les personnages principaux de ce tome, avec curiosité. Fils d’aubergistes, intelligent et avenant, Malcolm n’hésite pas à aider régulièrement ses parents. Cela lui permet également d’en apprendre toujours un peu plus sur le monde, mais aussi les personnes qu’il y croise. Jusqu’au jour où un jeune bébé est laissé à la garde des sœurs auxquelles il rend régulièrement visite de l’autre coté du fleuve, à l’aide de sa barque, La Belle Sauvage. Ce bébé n’est autre que Lyra, que Malcolm et Alice vont devoir très vite prendre en charge afin de fuir ceux qui tentent de la kidnapper…

Philip Pullman a encore réussi à me faire rêver dans cette nouvelle épopée fantastique. L’univers dans lequel il nous plonge est toujours aussi inventif, riche et complexe, et les rebondissements sont légions. Les dangers guettent à chaque page, et l’auteur arrive parfaitement à nous faire ressentir cette insécurité. Mais aussi à nous transporter dans ce monde plein de merveilles, aussi originales que spectaculaires…

Pour conclure : cette nouvelle plongée dans l’univers de Philip Pullman avait la douce saveur de la nostalgie de l’enfance. Je me suis rappelée pourquoi j’avais tant aimé la première trilogie, et cela ne m’a absolument pas empêchée d’apprécier à sa juste valeur le premier tome de cette nouvelle série, sorte de préquel de la précédente. Ce fut un régal de retrouver la plume de Philip Pullman, et je me suis complètement imprégnée de son monde qui m’a émerveillée encore une fois. Il ne me reste plus qu’à prendre mon mal en patience en attendant la suite…


Parution :  16 novembre 2017
Éditions : Gallimard
Nombre de pages : 544
Prix : 22 €
pcc

 

9 réflexions sur “La trilogie de la poussière, tome 1 : La belle sauvage – Philip Pullman

  1. Pingback: Calendrier de l’avent : jour 7 – 7 décembre 2017 | BettieRose books

  2. Cette nouvelle sortie de Philip Pullman, tant d’années après avoir pleuré sur la fin d’A la Croisée des mondes, c’est tout un événement ! J’avais lu des avis assez mitigés dessus mais le tien me rassure beaucoup et me donne d’autant plus envie de me plonger dedans ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s