Calendar Girl, tome 12 : Décembre – Audrey Carlan [+INTERVIEW]

Couverture Calendar girl, tome 12 : Décembre

Mia ne sait pas à quoi s’attendre quand les producteurs de l’émission du Docteur Hoffman l’envoient à Aspen, dans le Colorado. Un peu intimidée à l’idée de se rendre dans ce lieu fréquenté par la haute bourgeoisie américaine, elle retrouve vite de l’assurance quand Wes lui dit qu’il va l’accompagner. Ce job est assez spécial, puisque c’est un téléspectateur anonyme qui a pris en charge les frais pour qu’elle vienne filmer un artiste . En ce dernier mois de l’année, Mia est loin d’être au bout de ses surprises.


avis

Un an déjà… Un an que les aventures de Mia ont commencé.. Un an que Calendar Girl rythme les parutions mensuelles… 2017 aura fortement été marqué par cette série, et il est temps pour Mia de tirer sa révérence…

Le tome précédent introduisait les prémices du final à venir. Une interrogation me restait à propos de la mère de Mia, et j’espérais vraiment en découvrir la réponse dans ce dernier tome. Et, effectivement, ce fut le cas, pour mon plus grand bonheur.

Mia a changé depuis Janvier, et on s’en rend vraiment compte dans ce dernier opus. Tout comme Wes qui, malgré les derniers évènements qu’il a traversé, commence à redevenir le Wes taquin et joueur du premier tome. Quant à Mia, elle va devoir gérer les dernières révélations, et j’ai ainsi parfaitement compris la façon dont elle agit par rapport à tout cela.

Même si beaucoup d’éléments trouvent leurs explications, les blessures de Mia sont réelles, et elle-même est consciente qu’elle ne pourra pas être hypocrite et faire comme si de rien n’était avec certains. Pour autant, cela ne l’empêchera pas d’être heureuse auprès de ses amis et de ses frères et sœurs qui forment, à eux tous, la famille qu’elle s’est choisie.

Ce tome est donc la conclusion parfaite de cette série. Une fois la dernière page tournée, je ne vous cache pas que je me sentais heureuse pour tous les personnages rencontrés ! C’était plein de douceur et parfait en tout point, que ce soit l’épilogue du point de vue de Wes, ou encore la façon dont l’auteur nous présente ce que sont devenus tous les autres personnages emblématiques de la série. Bref, une fin parfaite qui me satisfait en tout point !


Parution :  07 décembre 2017
Éditions : Hugo Roman
Nombre de pages : 160
Prix : 9.95 €
4.5

Sans titre

A l’occasion de la sortie du final de Calendar Girl, les éditions Hugo Roman – que je remercie chaleureusement ! – m’ont permis de poser quelques questions à Audrey Carlan sur ce dernier tome. Attention, cette série de questions / réponses comporte des SPOILERS, donc à éviter si vous n’avez pas encore découvert ce dernier opus ! 😉


Audrey, merci beaucoup de me permettre de vous poser ces quelques questions ! Je suis heureuse de pouvoir « parler » avec vous, surtout que Calendar Girl s’apprête à tirer sa révérence avec le dernier tome de la série qui sort aujourd’hui en France. Here we go !

  • Mia tire donc sa révérence dans ce tome, de la plus romantique des façons qu’il soit. Tout comme Décembre permet vraiment de boucler la boucle et de répondre à absolument toutes les questions que l’on avait pu se poser au départ. Aviez-vous en tête un autre final, ou bien est ce que celui-ci était celui que vous aviez imaginé dès le départ ?

Honnêtement, j’avais envie de tuer son père ! Je sais, je suis horrible mais j’étais furieuse contre lui et contre le fait qu’il ait mis Mia dans de telles situations durant toute sa vie. Même s’il l’aime, il n’a jamais fait les bons choix pour elle et Maddy, laissant trop souvent Mia jouer le rôle de parent. Cependant, mon éditeur et mes bêta lecteurs étaient totalement contre cela ! Ils trouvaient que Mia avait déjà traversé suffisamment de choses difficiles.

Mais son père reste tout de même un peu un enfoiré, comme vous le découvrirez vers la fin.

  • Mia s’est découvert une nouvelle famille au fur et à mesure des tomes. De plus, on voit les liens se renforcer entre Mia, Maddy et Max. Pourtant, Calendar Girl se termine sans que Mia ne réussisse à pardonner à sa mère – ce qui est compréhensible , mais sans non plus avoir pu renouer avec son père. Y avait-il une volonté derrière tout cela ?

Ce que Mia a traversé avec sa mère et son père était extrême. Ce n’est pas facile pour elle d’oublier et de pardonner parce qu’elle a porté le poids de leur égoïsme toute sa vie. Elle aime Maddy, sa soeur, et l’a élevée alors qu’elle-même aurait dû être une enfant. J’adore la complicité entre Maddy, Mia et Maxwell. Ils se méritent les uns les autres, et cela prouve que même si vous avez été élevés différemment, si vous avez grandi en ayant des moments difficiles, vous pouvez vous en sortir. Peut-être qu’un jour Mia pardonnera à son père et à sa mère, mais ce n’est pas évident pour tout le monde. Je pense que sa réponse est brute et honnête, et qu’elle ne peut être qu’ainsi. 

  • Concernant la réapparition de la mère de Mia et l’explication de son absence, je ne vous cache pas être assez désappointée sur ce point. Comme Mia, je ne comprends pas trop pourquoi, une fois qu’elle savait de quel mal elle était atteinte, elle n’a tout de même contacté ses enfants ou leurs pères savoir si, au moins, ils allaient bien. Pourquoi avoir choisi une telle raison qui va à l’encontre de l’image presque maternelle que vous donnez à la mère de Mia dans ce tome ?

Je pense que la mère de Mia a pensé que ses enfants seraient mieux sans elle. C’était une décision égoïste et désintéressée en même temps. Cela ne change pas le fait qu’elle ait pris de mauvaises décisions, qu’elle a abandonné ses enfants et trompé son mari, leur cachant l’existence de son autre enfant. Sa condition médicale ne peut pas effacer l’abandon et la trahison. Elle a beaucoup d’efforts à faire si elle veut que ses enfants fassent de nouveau partie de sa vie. 

  • Finalement, Mia finit avec Wes. Une relation que l’on a vue se dessiner dès le départ, et qui s’installe et se renforce depuis quelques tomes. D’ailleurs, j’ai enfin retrouvé dans cet ultime opus le Wes qui m’avait tant plu au départ, détendu et joueur. Mais avez-vous été tentée de laisser Mia finir avec un autre des Calendar Boys – voire même aucun d’eux – ou est ce que Wes était une évidence dès le départ ?

C’est Mia qui a choisi son homme, pas moi. Moi je suis tombée amoureuse d’Alec dans la série. LOL

Cependant, je pense que Wes et Mia avaient quelque chose de spécial dès le début même s’ils ne l’ont pas compris tout de suite. L’amour est comme ça. Inconstant. Incertain. Ils ont trouvé leur chemin d’une manière qui leur correspondait à tous les deux. Cela rend leur relation plus forte et cimente leur engagement pour la vie. Wes est beaucoup plus détendu parce qu’il a trouvé la fille de ses rêves. Il n’a plus besoin de la poursuivre ! LOL

  • Un petit mot sur Gina… J’ai été attristée de voir sa relation avec son samoan se terminer ainsi… Pourquoi avoir fait un tel choix ? Y avait-il trop de bonheur dans ce tome pour que vous contrebalanciez avec l’histoire de Gina ? 😉

Je pense qu’en écrivant Gina, tu as voulu dire Ginelle, la meilleure amie de Mia. (Oups, oui, c’est bien le cas, j’ai eu tendance à confondre ces deux prénoms tout au long de la série, ça ne change pas… ^^’) C’est un personnage très intéressant. Elle prend ses décisions de façon impulsive mais elle traverse aussi de mauvais moments, notamment après avoir été kidnappée en septembre. J’ai l’espoir d’écrire un jour son histoire. Il ne faut jamais dire jamais !

  • L’épilogue est juste… aaaah ! Je fonds complètement, et j’ai adoré vous voir développer en quelques lignes le futur de tous nos Calendar Boys ! D’ailleurs, en parlant de notre frenchie boy, Alec… deux femmes enceintes, en même temps ? Vous lui aviez déjà prédit un tel avenir en février ? 😉

Non, je ne savais pas du tout qu’Alec mettrait deux femmes enceinte, mais je ne suis pas surprise ! C’est un playboy diabolique et c’est bien fait pour lui !

  • Enfin, une façon de boucler la boucle… Mais y avait-il des éléments que vous souhaitiez aborder mais que, finalement, vous avez dû laisser de côté ?

Finalement, c’est une façon de boucler la boucle…. Mais il y a toujours des choses dont vous vouliez parler et que finalement vous laissez de côté.

J’aurais voulu parler plus de l’histoire de Gina. Elle a évolué au fil de l’histoire. Au début, c’était un personnage égoïste, dont la situation est devenue tragique. Comme Ginelle, son histoire serait géniale à raconter. Peut-être un jour…

Pour terminer, dans l’univers de Calendar Girl, si vous deviez choisir… :

  • Un mois ? Février. J’aime la façon dont Alec apprend à Mia à s’aimer elle-même.
  • Un lieu ? J’aimerais finir mes jours à Hawaï si je peux. C’est un endroit incroyable. Tout le monde devrait avoir la chance de voir ce paradis.
  • Un Calendar boy ? J’aimerais sortir avec Tai. Ce serait une explosion !
  • Un personnage féminin ? J’ai un faible pour Ginelle. Elle est la meilleure amie que toute fille devrait avoir.
  • Le personnage que vous épouseriez ? Alex ! J’adore mon français !!!
  • Celui que vous adopteriez ? J’adopterai Maxwell. Tout ce qu’il a toujours voulu était d’avoir une grande famille, et aujourd’hui il l’a !
  • Celui qui vous a le plus énervé ? En fait, vous seriez surprise de découvrir que c’est… Mia ! Elle m’a fait tourner en rond, crier après l’ordinateur, pleurer, rire… Mia fait ce qu’elle veut, peu importe ce que j’essaye de lui faire faire. LOL

Merci beaucoup pour l’interview ! J’espère que vous avez toutes apprécié cette année avec Mia et j’ai hâte de partager avec vous ma nouvelle aventure, mon nouveau projet secret qui sortira l’année prochaine ! Plus d’informations à venir en 2018 !

J’ai hâte de découvrir ça et d’en savoir un peu plus ! Merci Audrey et à très bientôt !

10 réflexions sur “Calendar Girl, tome 12 : Décembre – Audrey Carlan [+INTERVIEW]

  1. Très bon interview ! Je suis un peu à l’opposé de l’auteur… février est le tome que j’ai le moins aimé, le personnage m’avait totalement déplu et les clichés étaient nombreux… quant à Ginelle… antipathique au maximum… ^^’ seul durant 1 tome je l’ai « apprécié ».
    Sinon je te rejoins concernant décembre. Ma chronique arrivera demain, une bonne conclusion et assez réaliste ^^

    Aimé par 1 personne

    • Oui, j’aime le fait que Mia ne pardonne pas, cela fait plus réaliste. Cette conclusion est vraiment bien construite, et j’aime aussi le fait que l’auteur nous fait découvrir ce qu’il advient des autres personnages.
      Par contre, je te rejoins sur les autres points. Février est le mois que j’ai le plus détesté, quant à Ginelle.. Moi je n’aimerai pas l’avoir comme meilleure amie :/

      J'aime

  2. J’ai également trouvé cette fin au top ! J’ai particulièrement aimé le fait que tout ne soit pas rose et notamment avec son père. C’est un final vraiment équilibré.
    Très sympa l’interview mais février est l’un des deux mois que j’ai le moins aimé et j’ai une aversion contre Ginelle… Tout le contraire de l’auteure, quoi ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s