Gardiens des cités perdues, tome 6 : Nocturna – Shannon Messenger

Couverture Gardiens des cités perdues, tome 6 : Nocturna

Nocturna… Dans l’esprit de Sophie, embrumé par le chagrin et le deuil, ce nom brille comme un astre. À lui seul, il incarne tous les espoirs et toutes les craintes de la jeune fille. Car c’est là que se trouve sans doute sa famille humaine, enlevée par les Invisibles, là que l’attendent les réponses à toutes ses questions. Mais s’y rendre relève du tour de force – Sophie et ses amis sont donc bientôt contraints de revoir leur stratégie, quitte à pactiser avec plusieurs de leurs ennemis.

Dès cet instant, le compte à rebours est lancé : pour sa famille disparue, comme pour le reste du monde, il n’y a plus une minute à perdre. Rongée par l’incertitude et la peur, Sophie va devoir, plus que jamais, s’appuyer sur ses proches pour parvenir à aller de l’avant, pour éviter surtout de sombrer dans le désespoir. Car, même si elle est loin de s’en douter, les portes de Nocturna dissimulent un secret enfoui depuis des millénaires… un secret qui pourrait bien changer la face du monde à tout jamais !

Et si la clé de l’énigme se cachait dans le passé ?


avis

J’attends chaque parution de cette série avec une impatience non-feinte, fébrile de découvrir une nouvelle fois ce que nous a réservé Shannon Messenger tout en redoutant d’être déçue, l’auteur m’ayant jusque là régalée à chaque fois plus encore. Du coup, même si j’ai tendance à repousser au maximum ces lectures, il arrive toujours ce moment où je me replonge dans cet univers, et où la magie opère encore, pour mon plus grand plaisir.

Je vais éviter de rentrer dans les spoilers, et ne pas vous présenter l’intrigue plus que cela – il serait dommage, étant donné que c’est un sixième tome, de trop vous en dévoiler si vous n’avez encore jamais lu la série. Mais c’est une saga que je conseille fortement, pleine de magie, de mystère, et construite de façon addictive et intelligente. Tous les ingrédients sont là pour nous faire passer un excellent moment, et les Gardiens des cités perdues sont, pour moi, une des séries jeunesse fantastique irréprochable qui se rapproche, à chaque nouveau tome, de la perfection Harry Potterienne…

Donc, comment vous parler de la perfection de ce tome sans trop vous en dévoilez non plus ? Non, parce qu’il faut dire que, si dans les premiers tomes l’intrigue était plaisante, l’univers superbe et les personnages jeunes mais sympathiques, depuis l’auteur en a fait du chemin et a su parfaitement faire évoluer son œuvre. Dans le bon sens. Car chaque tome surpasse à chaque fois les précédents, ce que, pourtant, je n’arrive jamais à m’imaginer. Et, au bout du sixième opus, Shannon Messenger arrive encore à me transporter dans son univers avec une facilité déconcertante et à me surprendre toujours plus encore…

Les personnages… Je m’y suis attachée comme jamais, et j’ai, à chaque fois, le sentiment de retrouver de vieux amis qui m’attendaient pour poursuivre leurs aventures. C’est un vrai régal de les suivre, de les voir évoluer et grandir depuis le tout début. Un peu comme si c’était notre bande d’amis, nos enfants… On les a suivis dans leurs histoires, leur découverte d’eux même, leurs recherches de la vérité mais aussi la construction de leur groupe, de leur amitié forte et puissante. Encore une fois, ils vont tous gagner en maturité dans ce tome, surtout Sophie qui se révèle une nouvelle fois une héroine plus qu’à la hauteur du rôle qu’est le sien. Et elle reste entourée de personnes qui l’aiment telle qu’elle est, et ces valeurs sont toujours aussi magnifiquement traitées par l’auteur dans cette série.

On reprend l’histoire là où on l’avait laissée lors du précédent tome. Et, comme d’habitude, Shannon Messenger va mener son tome tambour battant et ne va nous laisser que peu de répit. Rebondissements et révélations vont rythmer graduellement le récit, mais on en prend aussi plein les yeux. On se ballade dans les décors fantastiques de cet univers, tout en en apprenant encore toujours plus sur les mystères et les secrets qui régissent ce monde et ses organisations. L’intrigue est menée avec une intelligence redoutable, rien à redire sur ce point, et les pages de ce petit pavé de près de 800 pages défilent une nouvelle fois à une allure folle. L’histoire avance de façon indéniable, mais il y a encore tant à apprendre encore sur ce monde fantastique…!

J’ai aimé toutes les thématiques abordées dans ce livre, principales comme secondaires, mais aussi plus où moins subtiles. Protection de la Terre, avenir des Hommes, guerres éternelles entre différentes races…  Il y a tant à faire mais, pourtant, à aucun moment l’auteur se fait moralisatrice. Jusqu’à nous abandonner, encore et toujours, sur un final insoutenable. Car Shannon Messenger maitrise les cliffhanger à la perfection et, comme d’habitude, ça va être une véritable torture que d’attendre le prochain tome… Vivement, car j’ai vraiment hâte de replonger dans cet univers aux côtés de Sophie et de ses amis !


Parution :  16 novembre 2017
Éditions : Lumen
Nombre de pages : 768
Prix : 16 €
pcc

 

 

 

6 réflexions sur “Gardiens des cités perdues, tome 6 : Nocturna – Shannon Messenger

    • C’est tout à fait ça ! Je trouve aussi que c’est une des rares sagas dont l’univers est plus qu’abouti !
      Je ne te cache pas que je craque sur Fitz depuis le début et que j’ai tendance à lui rester fidèle. Mais Keefe.. Plus ça va, plus l’auteur me perd en fait, et, franchement, mon coeur fait la girouette xD

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s