Marie et Bronia, le pacte des sœurs – Natacha Henry

Couverture Marie et Bronia : Le pacte des soeurs

À la mort de leur mère, Bronia et Marie sont dévastées. Bronia prend sa petite sœur sous son aile et les deux sœurs grandissent habitées par le même rêve : étudier pour devenir « quelqu’un ». Mais en tant que femmes, les portes des universités polonaises leurs sont fermées. Elles vont alors faire un pacte : Bronia part la première faire des études de médecine à Paris, et, une fois installée, elle fera venir Marie pour que celle-ci puisse étudier à son tour. L’effervescence des années étudiantes, les premières amours et les kilomètres n’affaibliront en rien le lien inébranlable qui les unit. Ensemble, elles traverseront toutes les épreuves et parviendront jusqu’au bout de leurs rêves et même au-delà de ce qu’elles avaient espéré. L’une deviendra Marie Curie, l’autre l’une des premières gynécologues femme au monde.


Chronique rédigée par Sarah 10422444_1413516202310476_8704006803474751439_n

Le fait d’écrire une chronique n’a jamais été compliqué, surtout quand la lecture se termine en coup de cœur, mais ici, il y a tellement de choses à dire, tellement d’aspects différents qui se retrouvent dans l’histoire de ce roman que j’ai vraiment peur d’oublier quelque chose d’essentiel et de finir par me disperser. Ne m’en voulez pas non plus si je parais trop passionnée, mais j’ai adoré ce livre !

Alors bien sûr, ce roman est basé sur l’enfance et les tragédies qu’ont vécues les sœurs Sklodowska dans une Pologne occupée par les Russes avec une politique qui les empêche d’atteindre leur but commun : Devenir quelqu’un en faisant évoluer des domaines importants, tels qu’ici, la médecine et la science. C’est donc en voulant contourner ce problème que va naître « le pacte des sœurs ». Il y a plus encore, car cette histoire est instructive, positive de long en large et ce sont de véritables héroïnes auxquelles nous aimerions ressembler notamment pour leurs caractères affirmés, leurs côtés optimiste et idéaliste, mais elles sont aussi altruistes, courageuses et rebelles. Bref, un exemple pour toutes et tous.

Je suis passée des drames aux bons sentiments, des actes de rébellion aux belles romances, classiques certes, mais vraies et réalistes. Je vous conseille cette lecture qui n’est pas réservée qu’à la jeunesse, car c’est une histoire magnifique et c’est un beau coup de cœur pour un roman qui m’a fait vivre de très belles émotions en compagnie de deux femmes exceptionnelles dont Marie Curie. Au final, je me rends compte qu’il ne me faut que très peu de mots pour vous faire comprendre que ce livre est un incontournable donc foncez 😉


Chronique rédigée par Sarah.

Parution :  01 septembre 2017
Éditions : Albin Michel
Nombre de pages : 304
Prix : 14 €
pcc

 

 

 

2 réflexions sur “Marie et Bronia, le pacte des sœurs – Natacha Henry

  1. Pingback: C’est lundi que lisez-vous ? #145 | Alice Neverland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s