Le royaume blessé, Tome 1 : L’âge des Assassins – R.J. Barker

Couverture Le royaume blessé, tome 1 : L'âge des assassins

Girton est l’apprenti de la plus célèbre criminelle des Terres lasses et se destine à une prometteuse carrière d’assassin… même si être affublé d’un pied bot corse légèrement l’affaire. Si Girton se consacre d’ordinaire à l’art de tuer, sa nouvelle mission lui apporte un défi inédit : il s’agit cette fois de sauver une vie. Un mystérieux traître a tenté d’assassiner l’héritier du trône, et Girton et sa maîtresse sont recrutés pour le protéger en secret.
Au sein d’un château débordant de pièges et de faux-semblants, Girton se fait alors passer pour un simple écuyer et doit apprendre à reconnaître les alliés potentiels comme les ennemis de l’ombre. À mesure qu’il progresse dans cette toile d’illusions et de mensonges, l’apprenti assassin va se heurter aux ambitions du pouvoir, éprouver sa loyauté et tenter de déjouer une conspiration qui pourrait bien détruire le royaume tout entier…


Par Marine

Appréciant les histoires un peu médiévales, les complots et autres intrigues de château, je ne pouvais qu’être intriguée par ce livre.

L’histoire est celle de Girton, un apprenti assassin affublé d’un pied-bot, ce qui au Moyen-Âge est loin d’être une partie de plaisir. Si d’ordinaire il ne s’en soucie pas car il doit faire preuve de discrétion, cette fois-ci il a pour but de découvrir qui est le commanditaire du meurtre futur de l’héritier au trône et donc de se fondre dans la masse des écuyers pour garder un oeil sur Aydor, le futur roi mais aussi le personnage le plus détestable qu’il ait rencontré. Entre vie d’assassin, et vie d’écuyer malmené il découvrira la vie en société sous différents angles, ainsi que l’amitié et pourquoi pas l’amour mais viendra aussi rendre des comptes à sa « maîtresse » pour essayer de démasquer le complot qui se prépare.

Girton est un personnage attachant. Vu qu’il n’a jamais eu de contact avec d’autre personne que Merela, sa maîtresse d’armes, il est du genre un peu naïf et on à l’impression qu’il découvre les relations humaines, le rendant plus accessible que Girton l’assassin qui calcule le moindre de ses mouvements afin d’être une arme donnant la mort.
Merela est elle aussi un personnage qu’on finit par affectionner. Si Girton est bien naïf dans sa façon de voir les autres, il ne se rend pas spécialement compte qu’il est plus un fils qu’un apprenti au yeux de sa maîtresse rendant leur relation adorable.

Bref, comme beaucoup de roman de fantasy, les lieux sont décrits en long, en large et en travers au point que des fois c’est indigeste et puis décrire plusieurs fois quelque chose avec des métaphores différentes ne change pas l’objet. Alors qu’en temps normal les descriptions ne me dérangent pas, dans ce livre c’est très long. Il faudra patienter pendant facilement les 2/3 du livre pour avoir enfin un semblant de dénouement mais après les événements s’enchaînent rapidement et je n’ai pas vu la fin du livre passer.

Pour conclure, c’est plutôt une petite déception pour moi. Des descriptions redondantes, un manque d’action, un nombre important de personnages mais notre apprenti assassin est attachant et habile malgré son handicap et nous donne envie de poursuivre avec lui. Je pense poursuivre ma lecture parce qu’il y a un véritable travail historique ainsi qu’un riche vocabulaire et je pense que chaque tome sera une histoire différente car celle ci trouve sa conclusion à la fin. Disons que l’écriture fait penser à un vieil homme racontant ses confessions même si on nous fait bien comprendre que nous reviendrons à Maniyadoc.   


Chronique rédigée par Marine

Parution : 17 janvier 2018
Éditions : Bragelonne 
Nombre de pages : 384 pages
Prix : 25€2.5

8 réflexions sur “Le royaume blessé, Tome 1 : L’âge des Assassins – R.J. Barker

    • Peut-être que tu le trouveras moins long que moi. Perso j’aime quand les éléments qui permettent de mener son enquête de son coté mais celui ci j’ai pas eu cette impression =)

      J'aime

      • Ah oui, mince :/ Si tu aimes les polar historiques médiévaux, tu peux peut-être essayer ceux de C.J. Samson ? Ils sont un peu moins dans le style jeunesse, mais je recommande pour le reste ^^

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s