Ceux des limbes – Camille Brissot

Du haut du Mont-Survie, Oto admire chaque jour la forêt qui l’encercle à perte de vue. Elle est si belle qu’il en oublierait presque ce qui se tapit sous les arbres. Mais lorsque la montagne s’endort, que les lumières s’éteignent et que les voix s’effacent, le vent résonne d’un chant inhumain, effroyable : le gémissement des limbes, les victimes de l’épidémie. Bientôt, Naha devra passer plusieurs jours et plusieurs nuits dans la forêt. Oto refuse de rester cloîtré en espérant le retour de celle qu’il aime plus que tout. Quitte à être une proie de plus, il va sortir lui aussi.

La forêt est devenue le territoire des limbes. Le risque de contamination se cache dans chaque zone d’ombre. Préparez-vous à vivre une expédition sous haute tension.


Par Marine 28468070_10215286958156547_4490930749452582912_n

Je suis assez friande des dystopies, un peu moins des apocalypses zombies que je trouve assez répétitives, pourtant le résumé de celui-ci m’a attirée et c’est tant mieux ! 

L’histoire est celle d’Otolan, un orphelin de 15 ans, mais au Mont-Survie, à cet âge là on est déjà un homme et non plus un enfant. La montagne est divisée en plusieurs niveaux, le dernier niveau étant le plus proche de la forêt, donc du danger, est la demeure du petit peuple, plus les niveaux sont hauts et éloignés du danger, plus la famille n’est rien. Oto vit dans les petits niveaux mais son passé lui permet d’être exempté de la Sortie ; une sortie dans la forêt pour chaque enfant peu importe le niveau. Le but étant d’aller rejoindre un point à plusieurs jours de marche dans la forêt (récupérer du matériel au passage) et de retourner à l’abri au Mont-Survie. Une fois cette sortie faite, l’enfant peut choisir son métier et espérer pouvoir monter dans les niveaux supérieurs. Seulement voilà Naha, sa petite amie est en âge de faire sa Sortie, il va donc décider de la suivre discrètement afin de la protéger, mais la forêt ne regorge pas uniquement de limbes…

J’ai beaucoup aimé les personnages principaux, qui selon moi, sont un point fort de ce livre. Otolan est un jeune des plus simples mais qui, par amour, est prêt à faire tout les sacrifices nécessaires. Il est attentionné dans un monde de brute et on l’apprécie facilement.
Naha quant à elle est une jeune fille avec un caractère bien prononcé. Elle va refuser qu’Otolan fasse la Sortie, c’est donc pour cette raison qu’il devra se montrer discret. On a ici une femme forte et indépendante. 
D’autre personnages sont aussi présents, certains comme le meilleur ami d’Oto sont tout aussi attachants, d’autres au contraire m’ont donné des envies de meurtres… 

L’histoire est simple mais fonctionne très bien. J’ai adoré l’ambiance car l’auteure a vraiment su nous plonger dans cette atmosphère post-apocalyptique zombie. Elle nous décrit un monde dévasté mais sans nous assommer de détails inutiles. Les pages se sont enchaînées sans que je ne m’en rende compte.

Pour conclure, c’est une agréable découverte zombie, la plume de l’auteure est simple et permet une plongée rapide dans l’univers qu’elle crée. Les personnages secondaires sont un peu trop oubliés selon moi et les dernières lignes m’ont un peu laissée sur ma faim au point qu’on pourrait attendre une suite peut être.  En tout cas, amateurs de dystopie cet univers est fait pour vous ! 


Chronique rédigée par Marine

Parution : 05 avril 2018
Éditions : Syros
Nombre de pages : 480 pages
Prix : 17,95 €4.5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s