Seuls au monde – Caroline Mongas

Couverture Seuls au monde

Ils ne se supportent pas mais vont devoir cohabiter sur une île déserte paradisiaque. Pour Déborah, Daniel Saint-Ferrant, le prestigieux patron qu’elle assiste fidèlement depuis plus de six ans, est un playboy égocentrique, irrespectueux et capricieux. Pour Daniel, Déborah Evreux est une assistante efficace et irremplaçable… mais parfaitement ennuyeuse, coincée et tout sauf attirante. Lorsqu’ils prennent conscience qu’ils sont les deux survivants du crash de leur jet privé, le soulagement de ne pas être seul sur cette île au décor paradisiaque se mêle à l’appréhension face à la perspective d’une cohabitation forcée. Car, en dehors du contexte purement professionnel, ils ne se supportent pas, c’est un fait. Mais il se pourrait bien que le soleil tropical leur permette de se voir l’un et l’autre sous un tout autre jour…


avis

Une couverture appelant les vacances et un résumé alléchant… Moi qui voulais lire un roman léger, cette petite romance m’a immédiatement intriguée.

Humour, survie, sensualité et dépaysement. Les ingrédients sont là pour nous faire profiter de cette histoire. Et, si cette dernière reste tout de même assez prévisible, et un peu trop belle pour être vraie (surtout dans de telles conditions), je ne vous cache pas que j‘ai passé un très bon moment avec.

Déborah travaille pour Daniel depuis des années : un patron aussi magnifique qu’insolent. A l’inverse, Déborah apparaît comme une jeune femme coincée. Rien ne pouvait plus les opposer ! Et, pourtant, Déborah est la seule qui reste, celle qui compte malgré tout et sur qui Daniel peut toujours compter. Alors, quand leur jet privé va se crasher sur une île déserte, tous deux vont apprendre à se connaître véritablement, bien au-delà des préjugés qu’ils ont chacun l’un sur l’autre.

La cohabitation de Daniel et de Déborah sur cette petite île va d’abord être houleuse, pour mon plus grand plaisir ! Déborah n’a pas sa langue dans sa poche et ne va pas hésiter à remettre à sa place son richissime patron. Après tout, perdus sur cette île, ils sont dorénavant tous deux sur le même pied d’égalité. Et Déborah va en profiter pour se dévoiler, bien loin de l’image qu’elle donnait jusque là.

L’évolution est plaisante. Ce fut un régal de suivre les aventures de Daniel et de Déborah, perdus sur cette île, seuls au monde. Alors oui, on sait déjà comment tout cela va finir, mais l’auteur a su maintenir la surprise avec quelques rebondissements imprévus. J’ai vraiment passé un très bon moment avec cette romance simple et drôle qui se laisse découvrir avec plaisir !


Parution : 1 avril 2018
Éditions : Harlequin
Nombre de pages : 300
Prix : 6.90 €
4.0

2 réflexions sur “Seuls au monde – Caroline Mongas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s