Le faiseur de rêves, tome 1 – Laini Taylor

Couverture Le faiseur de rêves, tome 1

Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.

Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s’obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère… Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges – à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ?

Rien de tout cela n’est possible, bien sûr – mais pareil détail a-t-il jamais empêché un rêveur de rêver ?


avis

Comme dans un rêve, ce livre m’a appelée.. Avec sa couleur bleutée, ses reflets dorés et son titre onirique, les éditions Lumen m’ont une nouvelle fois attrapée dans leurs filets. Le tout pour une lecture magistrale et un fantastique coup de cœur !

J’ai adoré ce monde, j’ai adoré cette atmosphère, entre réalité, magie, exotisme, mythe et rêve. Ce roman possède une touche d’inexplicable qui nous absorbe : j’ai eu beaucoup de mal à reposer ce roman, et je me suis imprégnée de chaque petite touche de merveilleux que l’auteur y glisse.

Et, du merveilleux, il y en. A chaque recoin de page, tout est fait pour émerveiller le lecteur, que ce soit par la beauté des découvertes, l’horreur ou l’injustice de certaines situations. Mais il est impossible de rester de marbre devant le gigantisme de cet univers. Je ne sais pas comment vous décrire le plus justement possible l’attrait, l’obsession que ce livre a eu pour moi mais, bien des jours après l’avoir terminé, je suis encore imprégnée de la magie de cette histoire.

Créatures magiques, mystères inexpliqués, cité oubliée, peuple exploité… Et, au milieu de tout cela, Lazlo, notre bibliothécaire, un petit rêveur qui ne s’épanouit que dans les contes. Il a longtemps subit les moqueries de ses semblables et de ses aînés, pour qui les contes ne sont que des textes enfantins qui n’apportent rien à l’Esprit. Mais Lazlo ne peut s’empêcher de les lire, ces contes, de les étudier, de s’en enrichir et de vivre à travers eux. Pourtant, c’est cette passion pour le merveilleux qui va marquer un tournant dans sa vie et qui va l’entraîner sur le chemin d’un destin beaucoup plus grand…

Laini Taylor possède un vrai talent de conteuse. Elle nous peint son univers avec éclat, à la façon d’un peintre devant son tableau, le parsemant de touches lumineuses. Son histoire est tellement riche, que ce soit en détails ou en intrigues, à un tel point qu’on sent presque la chaleur étouffante de l’Elmuthaleth, le désespoir de la Cité Oubliée et de ses habitants, ou encore la peur des Mésarthim. Et tous ces petits détails ne font que rendre cet univers plus réel encore. On pénètre véritablement dans ce monde, dans ce livre, dans cette histoire où de nombreux secrets ne demandent qu’à être découverts. Et, si certains sont assez évidents, d’autres m’ont littéralement scotchée, me poussant dans une véritable frénésie pour en découvrir plus encore.

Et puis la fin surgit. Éprouvante, surprenante, bien mystérieuse. Elle annonce un prochain tome encore plus merveilleux encore. Et, après ce fantastique coup de cœur, je serai bien évidemment au rendez-vous pour découvrir la suite. Dans tous les cas, Laini Taylor nous offre un roman fantasy magistral et je ne peux que vous conseiller de partir, vous aussi, à la découverte de la Cité Oubliée et de ses secrets…


Parution : 19 avril 2018
Éditions : Lumen
Nombre de pages : 670
Prix : 16 €
pcc

17 réflexions sur “Le faiseur de rêves, tome 1 – Laini Taylor

  1. Pingback: Throwback Thursday Livresque – Fantasy, fantastique, magie, SF | Alice Neverland

  2. Pingback: Bilan livresque – Mai 2018 | Alice Neverland

  3. Il est dans ma PAL. Je l’avais déjà repéré quand il était sorti en VO et j’avais hésité à l’acheter mais comme en ce moment les traductions VF vont plus vite que leurs ombres, je l’ai pris en français ! 😉 J’espère autant aimé que toi.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s