Les parisiennes, tome 3 : Le couple idéal (enfin) — Angéla Morelli

Attention : un homme peut en cacher un autre Un goujat égocentrique ! Voilà comment Clara, libraire, qualifie désormais l’écrivain mondialement célèbre Craig Anderson, qui était son auteur de polars favori. Était, car leurs échanges sur les réseaux sociaux lui ont permis de découvrir une toute nouvelle facette de M. Anderson, laquelle n’est pas très reluisante. Après tout, s’il ne supporte pas les critiques de ses romans, il n’a qu’à pas les lire ! Et, comme si cette désagréable déconvenue ne suffisait pas, ce mois d’août à Paris est aussi désert que caniculaire. Heureusement, un séduisant touriste écossais pousse presque tous les jours la porte de sa librairie La Caverne d’Ali-Baba et multiplie les prétextes pour la croiser par hasard…


Par Célia  Celia

Le couple idéal (enfin), est le troisième tome de la trilogie Les Parisiennes. C’est un tome compagnon, il peut se lire indépendamment des deux opus précédents. Après avoir découvert le deuxième roman de la saga La rencontre idéale (ou presque), j’ai eu envie de me plonger dans l’histoire de Clara.

Clara est une libraire parisienne qui a du mal à joindre les deux bouts. Elle est passionnée par son métier et ne renoncera pas à sa librairie. Elle essaye de contrer la concurrence en communiquant un maximum. Pour cela, elle publie régulièrement sur un blog. Le quotidien de la jeune femme va être bouleversé lorsque Craig Anderson, un célèbre écrivain tombe sur une de ses critiques littéraires. Dans celle-ci, elle assassine le dernier roman de Craig Anderson, elle démontre point par point toutes les incohérences de son intrigue. Piqué à vif, l’auteur décide de lui répondre et c’est à partir de là que va commencer leur histoire…

Clara est une femme indépendante, optimiste et elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Je ne sais pas trop comment définir ses actes, soit elle est quelques fois à côté de la plaque, soit elle refuse de voir la réalité en face. Craig quant à lui est imbu de sa personne, il ne pense qu’à lui et à son bon plaisir. J’ai eu du mal avec son caractère une bonne partie du roman.

C’est une romance qui prend son temps, les événements s’enchainent, mais ne sont pas précipités. L’atmosphère créée par l’autrice rend l’intrigue plausible, car on peut s’identifier facilement aux personnages, à leurs problèmes ou encore à leur façon de penser.

En parallèle, nous suivons l’évolution d’Émilie et de Louise qui sont respectivement les héroïnes des tomes un et deux. Ces clins d’œil sont les bienvenus même si on ne connait pas leurs aventures. Ils n’entravent pas la compréhension de l’histoire et amènent un petit grain de folie.

Pour conclure, ce roman ravira les fans de romances fraiches et légères ! C’est une lecture parfaite pour débuter l’été. Et maintenant que j’ai lu les tomes deux et trois, je vais pouvoir me plonger dans le premier opus de la saga !


Chronique rédigée par Célia B.


Parution :  30 mai 2018
Éditions : Harlequin
Nombre de pages : 288
Prix : 6,90 €
4.0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s