Au premier regard, tome 1 : Dis-moi que c’est réel – TJ Klune

Couverture Au premier regard, tome 1 : Dis-moi que c'est réel

Est-ce que vous croyez au coup de foudre ?

Ce n’est pas le cas de Paul Auster. Paul ne croit pas à grand-chose du tout. Il a trente ans, quelques kilos en trop, et ses meilleures qualités sont son esprit acerbe et les commentaires hauts en couleur qu’il distribue pendant que sa vie se déroule devant ses yeux. Ses amis les plus proches sont un chien à deux pattes nommé Roulettes et une drag queen quasiment bipolaire nommée Helena Handbasket. À cause d’un travail sans avenir, il bosse dans un box qui vide lentement son âme, et si le perroquet homophobe de sa grand-mère l’insulte encore une fois, Paul va lui tordre le cou.

Débarque alors Vince Taylor.

Vince est tout ce que Paul n’est pas : sexy, confiant en lui, et pas vraiment une lumière. Et pour une raison quelconque, Vince drague Paul sans relâche. Vince doit se ficher de lui, parce qu’il n’y a pas moyen que Vince veuille quelqu’un comme Paul.

Mais quand Paul renverse Vince avec sa voiture – de façon complètement involontaire style s’il-meurt-ce-ne-serait-pas-un-homicide – il est forcé de voir Vince sous un nouveau jour. La seule chose qui empêche Paul de croire en Vince, c’est lui-même – et c’est un obstacle que Paul ne semble pas tout à fait capable de surmonter. Mais quand la tragédie frappe la famille de Vince, Paul doit mettre de côté toutes les notions le concernant et se tenir au côté de l’homme qui pense qu’il est parfait comme il est.


avis

J’avais tellement, tellement entendu parler de ce livre, et aussi de cet auteur, que je n’ai pas hésité une seule seconde avant de me lancer dans le premier tome de cette série, m’attendant à l’adorer dès les premières pages. Malheureusement, je suis complètement passée à côté de ce roman.

L’histoire a tout pour plaire : un héros atypique, une romance qui se dessine avec humour après une première rencontre mémorable, et un environnement bien loin des standards auquel on s’attache vite. Pourtant, je n’ai pas du tout réussi à me plonger dedans. J’ai repris ma lecture à de multiples reprises, espérant que ce soit juste un souci de feeling au moment où je lisais, mais rien à faire. Et je suis presque incapable de vous dire pourquoi.

Paul est un personnage assez cynique sur son quotidien, la vie, l’amour. J’avoue avoir ri en lisant ses remarques acerbes sur ce qui l’entoure. Mais, la plupart du temps, il m’a perdue dans ses longs monologues. Paul a la fâcheuse tendance de commenter tout ce qu’il vit, tout ce qu’il traverse, avec un franc parler assez déstabilisant. Ce qui aurait pu être rafraichissant a été assez laborieux pour ma part, sans trop que je ne sache pourquoi étant donné que c’est, en général, le genre de personnage que j’apprécie retrouver en romance.

De ce fait, Paul m’a vite insupportée. Mais, encore une fois, ce n’est que mon avis. Peut être que j’ai lu ce livre à un mauvais moment, dans tous les cas je n’ai pas réussi à me sentir concernée par l’histoire entre Paul et Vince. J’ai donc préféré arrêter ma lecture au tiers du roman, désireuse de ne pas rester bloquée dessus plus longtemps encore…


Parution :  21 juin 2017
Éditions : MxM Bookmark
Nombre de pages : 500
Prix : 22 €

2 réflexions sur “Au premier regard, tome 1 : Dis-moi que c’est réel – TJ Klune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s