L’anti-magicien – Sebastien De Castell

Couverture L'anti-magicien

Kelen, 16 ans, est l’héritier d’une des grandes familles qui se disputent le trône de la cité. Il prépare son premier duel pour devenir mage. Mais ses pouvoirs ont disparu. Il doit ruser… ou tricher, quitte à risquer l’exil, voire pire.
Ses seuls soutiens, deux acolytes explosifs: Furia, la vagabonde imprévisible et Rakis, un chacureuil féroce et acerbe.


avis

C’est avec surprise que j’ai découvert cette nouvelle saga. Je n’en avais absolument pas entendu parler, et je ne savais donc pas trop à quoi m’attendre. Mais, avec un tel résumé, je ne me suis pas faite prier pour plonger dans ce monde inconnu, plein de magie et de mystère…

Kelen est le fils du grand mage de la cité. A 16 ans, il est donc temps pour lui de passer les épreuves afin de devenir mage à son tour… sauf que Kelen n’a pas une once de pouvoir en lui, aucune affinité avec l’une des six magies fondamentales. Jusque là, il avait réussi à le cacher, grâce à la ruse ou le mensonge. Mais, maintenant, Kelen va devoir trouver une solution plus pérenne afin de ne pas finir comme les rebus sans-pouvoir de la société…

Je ne m’attendais pas à grand chose avec ce titre. Comme je vous le disais, il est sorti sans trop faire grand bruit. Pourtant, c’est une vraie merveille que nous ont déniché les éditions Gallimard avec ce roman !

Kelen est un peu l’anti-héros de ce roman. Malchanceux mais très stratège, il ne va pas hésiter à tricher ou mentir, tout ça pour sauver sa place afin de ne pas finir relégué au bas de l’échelle sociale, comme les autres sans-pouvoir. Qu’est ce que c’était rafraichissant de découvrir un tel personnage, intelligent et narquois à souhait mais auquel on ne peut s’empêcher de s’attacher !

Ses compagnons ne sont pas en reste, inhabituels et tout aussi surprenants que Kelen, entre Furia, la vagabonde qui porte très bien son nom, ou encore Rakis, le chacureuil acerbe, tout bonnement exceptionnel de cynisme et d’humour. Le tout forme une joyeuse bande à laquelle on s’attache avec un plaisir presque coupable…!

L’auteur joue ainsi avec les grandes lignes classiques de la fantasy jeunesse, maintes fois revues depuis Harry Potter. Pourtant, l’humour omniprésent des dialogues apporte une vraie touche de fraicheur dans une histoire assez simple au premier abord, mais qui aborde des thématiques bien plus complexes et que l’on peut rapprocher sans souci des problèmes de notre société actuelle. Le tout au sein d’une intrigue riche, pleine de mystères, de complots et de surprise, avec un héros qui cherche sa place dans un univers magique qui ne veut pas de lui…

En définitive, je suis tout simplement tombée en admiration devant cette histoire. Un sentiment auquel je ne m’attendais pas du tout. Tout est très bien dosé, que ce soit au niveau de l’intrigue, des personnages ou du décor, magique à souhait. L’auteur a su trouver le parfait équilibre pour contrebalancer humour et moments plus sombres, ce qui fait que ce premier tome se dévore en un rien de temps. C’est avec plaisir que je retrouverai la suite des aventures de Kelen dès le mois de septembre !


Parution : 17 mai 2018
Éditions : Gallimard
Nombre de pages : 445
Prix : 18 €

5.0

5 réflexions sur “L’anti-magicien – Sebastien De Castell

  1. Pingback: Gazette Dodécadente #14 : juillet 2018 | Le Monde Fantasyque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s