Satan est un homme comme les autres — Céline Mancellon

Couverture Satan est un homme comme les autres

Infernal. Démoniaque. Salaud. Des adjectifs qui collent à la peau d’Adrian Sheffield, pianiste virtuose et terreur du monde de la musique classique. Il fallait s’y attendre : à force de semer la haine, Adrian reçoit un jour une menace de mort. Son agent – la seule personne sur Terre à encore le supporter – décide de lui attribuer un garde du corps. Ou plutôt une garde du corps : Carrie North.
Mais il ignore que Carrie a déjà rencontré Adrian, et qu’il ne lui a pas fait bonne impression. Du tout. Les voilà de nouveau réunis. Adrian, toujours aussi séduisant et imbuvable, et Carrie, toujours aussi têtue. Sauront-ils surmonter leurs rancœurs et céderont-ils enfin à leur attirance mutuelle ? Mais surtout, qui veut la peau d’Adrian Sheffield


Par Célia  Celia

Le titre m’a intrigué et la couverture était sympa. Tout dans la description de ce roman laisse à penser que c’est une lecture idéale pour l’été. Après l’avoir lu, je peux vous affirmer que c’est le cas !

Nous allons suivre Adrian Sheffield, un célèbre pianiste qui est aussi doué pour le piano qu’il l’est pour remballer toutes les personnes qui l’entourent. Suite à la réception d’une lettre menaçant le prodige de mort, son agent engage un garde du corps. C’est Carrie, une jeune femme qu’Adrian a déjà croisée au lycée, qui est chargée de sa protection.

Adrian m’a beaucoup fait rire grâce à ses piques toujours bien lancées et je l’ai trouvé (malgré son caractère odieux) attachant. Ses qualités de détective sont un plus dans le roman même si ce n’est pas très crédible à certains passages.

Carrie n’est pas toujours très convaincante dans son rôle de garde de corps. J’avais l’impression qu’elle jouait la comédie et surtout Adrian est souvent plus perspicace qu’elle…

Chaque chapitre est associé à une musique. J’ai apprécié ce choix de l’autrice, car il nous plonge un peu plus dans l’univers d’Adrian. Il faut savoir que lorsqu’il joue du piano, la description des sentiments de Carrie nous permet d’être en immersion totale dans l’histoire, on croirait presque entendre le virtuose jouer.

Ensuite, si vous cherchez une romance réaliste et des personnages travaillés dans le détail passez votre chemin. Tout va beaucoup trop vite pour que cela soit imaginable et la psychologie des protagonistes n’est pas approfondie du tout…

De plus, un peu trop de sujets sont abordés et ils deviennent alors brouillons. L’intrigue principale est (sans compter la romance) la recherche de l’expéditeur de la lettre, mais Céline Mancellon s’attaque aussi au harcèlement scolaire, les familles recomposées, l’adultère ou encore les TOC.

Pour conclure, j’ai quand même adoré ma lecture. C’est parfait pour l’été, c’est sans prise de tête et plein d’humour. Soit le cocktail parfait pour passer un moment détente idéal !


Chronique rédigée par Célia B.

Parution :  4 juillet 2018
Éditions : Milady
Nombre de pages : 379
Prix : 7,90 €
4.5

6 réflexions sur “Satan est un homme comme les autres — Céline Mancellon

  1. J’ai également adoré cette lecture. Certes ça va un peu vite mais j’ai beaucoup aimé Adrian et surtout j’avais l’impression de l’entendre jouer parfois, tellement ces scènes sont bien décrites. Je regrette juste de ne pas avoir écouté les musiques en même temps que ma lecture. L’as-tu fait toi? 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s