Et ils meurent tous les deux à la fin – Adam Silvera

couv55606736

Le 5 septembre, un peu après minuit, Death-Cast appelle Mateo Torrez et Rufus Emeterio pour leur annoncer une mauvaise nouvelle: ils vont mourir aujourd’hui.
Mateo et Rufus sont de parfaits inconnus, mais, pour différentes raisons, ils cherchent tous deux à se faire un nouvel ami lors de leur journée de fin. Les bonnes nouvelles: Il y a une application pour ça. C’est ce qu’on appelle le dernier ami, et grâce à cela, Rufus et Mateo sont sur le point de se retrouver pour une dernière grande aventure: vivre une vie en une seule journée.


avis

Et ils meurent tous les deux à la fin fait partie de ces romans dont on entend énormément parler lors de leur sortie. De mon côté, ne connaissant pas l’auteur, j‘avais peur d’avoir trop d’attentes au sujet de ce livre et de passer quelque peu à côté. Mais je voulais vraiment découvrir ce que cette histoire avait de si spécial.

Dans un futur assez proche, le Death-Cast appelle chaque jour, vers minuit, les personnes qui vont mourir dans la journée. Nul ne sait vraiment ce qu’il y a derrière de Death-Cast, ni comment ce logiciel permet de vraiment savoir qu’elles sont les personnes qui vont décéder. Dans tous les cas, il n’y a jamais eu d’erreur, et tous ceux qui ont été avertis ont effectivement passé l’arme à gauche moins de 24h plus tard. Le Death-Cast permet ainsi de se préparer à mourir et de mettre ses affaires en ordre avant le moment fatidique, tout en profitant pleinement de cette dernière journée avec ses proches ou ses amis.

Rufus et Mateo sont deux jeunes garçons de dix-sept ans que tout oppose. L’un est bagarreur et cumule les ennuis tandis que l’autre est solitaire et ne sort quasiment jamais en dehors de chez lui. Pourtant, ce 5 septembre 2017, ils vont avoir un point commun : ils ont tous les deux reçus leur appel du Death-Cast. Cette journée sera leur dernière. Que faire, comment réagir quand il nous reste moins de 24h à vivre ? Comment peut-on se préparer à mourir quant on pensait avoir encore toute la vie devant soi ?

J’aurais aimé en apprendre un peu plus sur le fonctionnement de ce fameux « logiciel ». Mais Adam Silveira se focalise vraiment sur l’aspect psychologique et philosophique que le Death-Cast apporte dans le monde actuel. Cette façon que les gens ont de profiter pleinement sans avoir peur de mourir tant qu’ils n’ont pas reçu l’appel. Mais aussi l’injustice que l’on ressent quand notre tour est venu. Les regrets prennent lors le pas : il faut vivre cette dernière journée en ayant peur de la moindre action, la mort rodant tout autour de nous, et profiter de ces derniers instants en se focalisant sur ce qu’on gagne, et non pas ce qu’on perd.

Rufus et Mateo vont se rencontrer de la plus étrange des façons et vivre, finalement, la plus belle journée de leur vie. Mais, se seraient-ils rencontrés s’ils n’avaient pas été appelés et avertis par le Death-Cast ? Ce sentiment se renforce avec la narration assez spéciale que l’on découvre. Au-delà de nos deux narrateurs, d’autres personnes, extérieures ou non à leur vie, vont nous livrer leurs pensées, leurs actions en cette journée du 5 septembre 2017. De courts chapitres qui permettent de comprendre et de mettre en lumière tous les évènements qui vont se produire aujourd’hui, des enchainements de décisions, de petits riens qui, mis bout à bout, vont créer un effet papillon dans les vies de Rufus et de Mateo.

« Est ce qu’on va mourir parce qu’on s’est rencontré ? »

Au final, on se dit que, peut-être, avec des si, tout aurait pu être différent. Le lecteur se pose mille et une questions, tout comme nos deux protagonistes. Mais, ne vaut-il pas mieux s’être rencontrés et avoir passé une merveilleuse journée, plutôt que de vivre tout une vie sans l’autre ?

Rufus et Mateo sont deux garçons qui vont puiser leur force dans une journée fatidique. Une journée dans laquelle on va les suivre et les observer grandir et évoluer en un cours laps de temps. J’ai vraiment aimé les accompagner durant ce jour. Adam Silvera nous offre ainsi un roman original et extrêmement philosophique qui nous fera réfléchir sur de nombreux points. Une histoire que je ne peux que vous inviter à découvrir !


Parution : 24 mai 2018
Éditions : Collection R
Nombre de pages : 406
Prix : 17.90 €
4.5

2 réflexions sur “Et ils meurent tous les deux à la fin – Adam Silvera

  1. Ce roman me tente énormément depuis sa sortie. Avec une intrigue pareille, cela ne peut qu’être très philosophique et poignant. De vivre une seule et unique dernière journée avec les personnages principaux, ce n’est pas commun, et je suis prête à vivre cette grande aventure quand mon chemin croisera celui du Death-Cast. J’ai envie que ce moment arrive tôt et tard à la fois… Contente que ce roman aux avis dithyrambiques t’ait plu en tout cas ! 😀 ❤

    Aimé par 1 personne

    • C’est exactement ça. Avec le titre, l’auteur nous permet de savoir dès le début comment finit l’hsitoire. Pourtant ça ne nous empêche pas d’espérer, encore et encore, jusqu’au bout.
      J’ai vraiment aimé toute la philosophie qui se dégage dans ce roman, c’est doux amer , beau et triste à la fois. Mais vraiment superbe ❤
      Alors oui, je n'ai pas eu de coup de coeur, mais je comprends complètement ceux qui l'ont eu !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s