Darkest Minds (Les Insoumis), tome 3 : Dénouement – Alexandra Bracken

couv64122577

Depuis son évasion du camp de Thurmond, Ruby n’a qu’une idée en tête : libérer les camps dans lesquels sont enfermés les jeunes Psis. En rejoignant la Ligue des enfants, elle pensait que sa mission serait plus facile. Mais c’était avant que le gouvernement ne réduise leur QG en cendres…

Ruby, Liam, Cole et quelques survivants décident de se rendre au nord de la Californie, où la Ligue possède encore une base. Mais là-bas, des dissensions se font sentir au sein du groupe sur la conduite à adopter.

Comment libérer les camps sans faire de mal aux jeunes détenus ? Quelles sont les origines du virus qui a transformé les jeunes en Psi aux capacités aussi incroyables que dangereuses ?

Ruby est prête à tout pour trouver les réponses.


avis

J’ai tellement, tellement adoré les deux premiers tomes que je me suis immédiatement jetée sur le troisième et dernier opus qui concluait cette trilogie, impatiente de découvrir le fin mot de l’histoire. J’étais curieuse de voir le dénouement que nous réservait Alexandra Bracken, ne sachant pas trop la direction que l’auteure allait prendre.

On retrouve les personnages juste après l’attaque du président Gray sur Los Angeles, et la destruction du quartier de la Ligue des enfants. Ruby et ses amis ont réussi à s’extirper des souterrains, mais ont perdus de nombreux collègues et amis. Le plus difficile reste à venir : comment quitter la ville de Los Angeles alors que tous les accès en sont bloqués par l’armée, et que des patrouilles quadrillent la ville à la recherche de survivants ?

La lutte de Ruby reprend de plus belle mais, cette fois, elle n’est pas dans la meilleure des positions. Jusqu’au dernier moment, je ne savais pas du tout comment tout cela allait se finir, si les plans mis en place allaient aboutir ou non. L’incertitude est constante, et Alexandra Bracken réussit parfaitement à nous faire douter de tout jusqu’au bout…

Ce dernier tome est plus réfléchi. Ruby ne peut plus foncer tête baissée, même si son besoin de protéger ses amis continue de guider ses actions. Mais on en apprend beaucoup plus sur la maladie NIAA et ses origines, ou encore sur les camps disséminés dans le pays. On a enfin toutes les cartes en main pour mieux comprendre l’histoire. Mais cela n’empêche pas l’auteure de nous surprendre encore, dans le bon comme dans le mauvais.

Par contre, j’ai beaucoup aimé voir la romance au second plan. La relation entre Ruby et Liam est toujours aussi belle mais elle évolue de façon réaliste. Malgré la situation, ils doivent réapprendre à se connaître, à se faire confiance. Les émotions sont également omniprésentes ; Ruby se livre comme jamais et on comprend une fois encore la dualité qui s’opère en elle, ce besoin de faire ce qui est juste malgré le monstre qui est en elle et la solitude que cela engendre, ce sentiment d’être seule comme jamais et incomprise de ses amis.

Quant au dénouement, c’est peut être moins mini point négatif sur ce tome. Tout va assez vite, j’avais envie de me dire « Wouah, trois tomes pour conclure en 50 pages max ? ». D’un autre côté, cela correspond à la façon d’agir de Ruby, en délicatesse et sans grands effets spectaculaires. Elle n’est pas là pour assurer le spectacle, mais pour libérer les enfants Psi et leur permettre de vivre la vie la plus normale qui soit.

J’aurais également aimé un petit épilogue, pour voir comment la société se reconstruit dans les années suivantes. Mais, sachant qu’un spin-off, centré sur le personnage de Su cinq ans après les évènements du dernier tome, est sorti fin juillet – et est prévu en octobre en version française -, j’espère pouvoir en découvrir bien plus à ce moment là !

Dans tous les cas, la conclusion est à la hauteur de la série, efficace, juste et adaptée avec le reste de l’histoire. Alexandra Bracken nous livre ici une dystopie réaliste et très réfléchie. L’évolution des personnages est très réussie, et elle a vraiment exploité tous les éléments mis en place dans son univers. Je me suis régalée, j’ai dévoré cette série en peu de jours, et cela m’a définitivement réconciliée avec la dystopie ! J’ai maintenant hâte de découvrir si les films seront à la hauteur !


Parution : 12 juillet 2018
Éditions : De la Martinière Jeunesse
Nombre de pages : 506
Prix : 14.90 €
5.0

5 réflexions sur “Darkest Minds (Les Insoumis), tome 3 : Dénouement – Alexandra Bracken

  1. Pingback: Bilan livresque – Octobre 2018 | Alice Neverland

  2. ça a été une super saga 🙂 J’ai hâte de voir le film (même si je ne m’attends pas à une adaptation fidèle). La fin manque en effet d’un épilogue même si j’aime à penser qu’ils auront une vie, certes mouvementée, mais qu’ils s’en sortiront.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s