Lunes d’Ivoire – Julie Eshbaugh

Kol, 17 ans, n’a que deux objectifs : chasser le mammouth et protéger sa famille contre les tigres à dents de sabre. Mais son coeur bascule quand Mya débarque du Sud avec sa famille. Kol est fasciné par cette jeune fille, belle, forte, intelligente… et aussi têtue qu’arrogante. Pourtant, derrière cette attitude hautaine se cache un profond mystère, une histoire jonchée de pertes et de deuils qui va ressurgir le jour où un autre clan s’installe dans la vallée. Parmi les nouveaux venus, Lo, une ancienne rivale de Mya… Le jeune chasseur parviendra-t-il à empêcher la mort de s’abattre sur les plaines glacées du Nord ?


avis

J’étais très intriguée en découvrant ce livre, captivée par la couverture, mais perplexe devant cette romance au temps de la préhistoire. Personnellement, la préhistoire, ce n’est pas trop mon dada. Mais, pourtant, il y avait dans le résumé ce petit je-ne-sais-quoi qui m’a immédiatement donné envie de découvrir ce roman.

Je ne vous en dirai pas plus sur ce récit. Car l’histoire est construite de façon assez inhabituelle. La narration est très originale, et c’est sans conteste le gros point fort du roman. Surprenante au départ, et assez insolite, il m’aura tout de même fallu un peu de temps avant de m’y adapter. Mais ça reste assez remarquable.

Pour le reste, Lunes d’ivoire reprend les grands codes de la littérature young adult. Des familles, des clans qui s’opposent, des mystères à éclaircir, des jeux de pouvoirs. Le tout dans un decorum fait de mammouths, de parties de chasse, de pêche ou de cueillette… L’ambiance du roman est donc saisissante, et je me suis surprise à apprécier, bien plus que je ne le pensais, cette histoire du temps de la préhistoire.

Je reste moins séduite par les personnages de l’histoire. Kol, le héros, est assez fade et je ne me suis malheureusement pas attachée à lui. Il faut dire que ses intérêts sont assez simples, peut-être trop, et on n’arrive pas à le connaitre plus profondément. Tout comme l’héroïne, Mya, qui est plutôt froide et que j’ai eu du mal à cerner. Par contre, j’ai adoré les personnages secondaires, que ce soit Chev, Pek ou encore Seeri. Ils apportent une vraie touche de fraicheur et permettent de mieux connaitre l’environnement et la vie quotidienne de cette époque si atypique.

Malgré tout, j’ai beaucoup aimé cette lecture, si originale de par sa narration ou encore l’univers préhistorique mis en avant. Une petite touche de nouveauté qui permet à se roman de se démarquer et à nous embarquer sans aucun problème. J’ai vraiment apprécié cette lecture qui garantit un dépaysement des plus total !


Parution : 05 juillet 2018
Éditions : Pocket Jeunesse
Nombre de pages : 284
Prix : 17.90 €
4.0

6 réflexions sur “Lunes d’Ivoire – Julie Eshbaugh

  1. La saga Les Enfants de la Terre m’avait vraiment fait aimer cette période de l’histoire. Par contre, je suis beaucoup moins tentée par le côté romance, surtout si les personnages ne sont pas hyper attachants. Je pense que je vais passer mon tour sur celui-ci.

    Aimé par 1 personne

    • Il faut dire que l’auteur a cherché à coller à l’époque tout en gardant une certaine cohérence dans les pensées des personnages. Le héros ne s’extasie donc pas sur sa « compagne », c’est plutôt une déduction logique qui fait qu’il parait assez froid. ça reste un roman tout de même assez intéressant, surotut pour la période traitée – pour ma part, c’est le premier roman que je lis qui se passe à cette époque ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s