Heartbreakers, tome 2 : Felicity et Alec – Ali Novak

couv22504202

Felicity vit seule avec sa mère depuis que sa soeur aînée Rose les a quittées sans explication il y a 4 ans. Depuis, Felicity travaille dur pour intégrer Harvard et pour payer ses études.

Son destin bascule lorsqu’elle fait la connaissance d’Alec Williams, le guitariste des Heartbreakers, le BoysBand le plus célèbre du moment. À sa grande surprise, Alec semble sincèrement attiré par elle. Mais son bonheur est de courte durée car Felicity découvre par hasard, cachées sous le lit de sa mère, des paquets de lettres que sa soeur lui a envoyées et qu’elle n’a jamais reçues. Felicity décide de partir à la recherche de sa soeur. Ses meilleurs amis, Asha et Boomer, ainsi qu’Alec l’accompagnent.


avis

J’avais bien aimé le premier tome de la série, même s’il ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable – d’ailleurs, je me rends compte que je ne l’ai même pas chroniqué… Pour autant, j’aime énormément lire ces romances young adult durant l’été, alors je me suis laissée séduire par cette suite… !

Felicity est une jeune fille de dix-sept qui vit seule avec sa mère, sans aucune nouvelle de sa sœur, Rose, partie du jour au lendemain il y a quatre ans. Elle a déjà son schéma d’avenir tout tracé dans sa tête et espère intégrer Harvard afin de devenir avocate, à l’instar de son père, qui les a abandonnées alors qu’elle n’avait que six ans. Et sa rencontre inopportune avec Alec, le guitariste du célèbre groupe Heartbreakers, ne pourra pas y changer grand-chose. Quoique…

Dans cette suite, Ali Novak nous entraîne donc aux cotés d’un autre membre des Heartbreakers, Alec. Après Oliver dans le premier tome, on en découvre un peu plus sur ce groupe de musique. Pour autant, les histoires sont assez distinctes, donc on peut aisément lire cette suite sans en avoir lu le premier opus.

Le seul détail qui me chiffonne dans cette histoire, c’est qu’elle paraît complètement surréaliste. A vrai dire, la romance s’installe sans trop qu’on ne sache d’où elle vient, et j’ai eu du mal à croire au couple Felicity / Alec étant donné le manque de développement de leurs sentiments. J’aurais préféré que l’auteur se focalise sur le road trip, sans intégrer les passages avec les autres personnages qui, finalement, n’apportent pas une forte plus-value à l’histoire.

Pour autant, l’histoire reste agréable et se lit rapidement. Même si j’aurais aimé qu’elle soit bien plus centrée sur Alec et Felicity, j’ai tout de même passé un bon moment même si, à l’instar du premier tome, je n’en garderai pas un souvenir indélébile…


Parution : 13 juin 2018
Éditions : Bayard Jeunesse
Nombre de pages : 409
Prix : 15.90 €
3.5

2 réflexions sur “Heartbreakers, tome 2 : Felicity et Alec – Ali Novak

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s