Toi, moi, Paris et tout le reste – Adeline Ferrigno

couv34901301

Quand elle apprend le divorce de ses parents, Amanda a l’impression que son monde s’effondre. Julian, lui, part à la dérive depuis le décès de son père. Lorsqu’ils se rencontrent à une soirée étudiante, l’attirance est immédiate. Mais la réputation de tombeur de Julian le précède et Amanda déchante bien vite.
Des mots en l’air, un jugement trop hâtif et c’est l’explosion : les insultes fusent. Décidées à ne jamais se revoir, les deux fortes têtes ne sont pas au bout de leurs surprises. Ils vont rapidement découvrir que leurs parents sont collègues. Et qui est la première à accepter d’héberger le jeune divorcé avec ses enfants ? C’est la mère de Julian !
Entre disputes et sentiments naissants, commence alors une cohabitation houleuse, où tous les coups sont permis…


avis

Encore un roman young adult que je n’ai pas réussi à finir. J’étais pourtant plus qu’intriguée par son résumé. Mais, dès les premières pages, j’ai su que ça n’allait pas le faire.

Au-delà des incohérences de l’histoire, un peu farfelue et assez surréaliste, c’est l’héroïne qui m’a agacée en seulement deux pages. Encore une héroïne au comportement complètement fantasmé… Je dis non, non et re-non.

Amanda est un jeune fille égocentrique et colérique, qui fume comme un pompier sans que cela ne dérange les parents qui sont, d’ailleurs, complètement transparents dans les quelques chapitres que j’ai pu lire : ces derniers divorcent, la mère part travailler au Japon sans se soucier de ce que deviennent ses enfants… Le père s’installe chez une collègue, riche, et tout paraît normal. Il n’y a que moi que cela dérange ?

Revenons à Amanda, qui pique donc sa petite crise au divorce de ses parents. L’autorité parentale, elle n’en a rien à faire. Je rappelle que la jeune fille est mineure mais qu’elle vit sa vie comme elle l’entend, va de fêtes en fêtes, boit, fume et ne pense que garçon, et va bien sûr avoir un crush immédiatement sur THE bogoss des soirées, Julian. Mais, en cherchant à rendre Amanda sûre d’elle, l’auteur n’en a fait qu’une petite fille capricieuse et hautaine. Je ne vous parlerai même pas de Julian, qui est exactement du même acabit. Bref, ça ne passe pas avec moi.

La lecture étant un plaisir et non une corvée, j’ai donc décidé d’arrêter là même si le nombre de chapitres que j’ai lus se compte sur les doigts d’une main. Peut être que l’histoire et les personnages s’améliorent par la suite, peut être que ce roman en vaut la peine.. Mais, pour ma part, ces quelques pages lues n’ont pas su me donner envie de continuer cette lecture…


Parution : 22 aout 2018
Éditions : Hachette
Nombre de pages : 335
Prix : 18 €
1.0

5 réflexions sur “Toi, moi, Paris et tout le reste – Adeline Ferrigno

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s