Crois en moi – Elodie Solare

Couverture Crois en moi

Journaliste de guerre, Romane se retrouve au milieu d’un assaut alors qu’elle filme une ville en ruine en Syrie. Après une explosion, elle reste prisonnière sous les décombres durant des heures, plongée dans le noir aux côtés d’un mystérieux militaire. La peur les rapproche au point de créer une attraction irrésistible et un lien inaltérable entre eux : ils se soutiennent, et inexplicablement, ils vont faire l’amour dans ce chaos, célébrant la vie alors qu’ils sont cernés par la mort. Blessée durant son extraction, Romane n’a de cesse, dès son réveil, de rechercher ce héros qui occupe son esprit. Son seul espoir est l’homme qui l’a sauvée et dont la voix tendre l’a maintenue en vie. Plusieurs fois, elle pense l’avoir retrouvé, parfois même au plus près d’elle, dans son entourage… De retour à Paris, Romane se rend vite compte que les clefs de l’énigme syrienne lui échappent, et que les mensonges de certains l’empêchent de découvrir la vérité.


avis

Voilà une romance qui a su me séduire dès son résumé. Le journalisme de guerre est une thématique que je n’ai retrouvée qu’une seule fois en new romance, donc je m’attendais à une histoire aussi addictive que prenante.

Lors d’un reportage vidéo sur la guerre en Syrie, Romane se retrouve prise au milieu d’un guet apens et va passer des heures coincées sous des ruines, attendant les secours. Dans son malheur, elle découvre une autre personne réfugiée avec elle. Un homme, une voix, une vie à laquelle elle va s’accrocher, et avec qui elle va vivre un moment de passion intense dans l’horreur de sa situation…

Comme je vous le disais, le résumé m’avait très vite séduite, m’attendant à une histoire originale et prometteuse. Malheureusement, je ressors de cette lecture assez déçue, notamment à cause de deux éléments.

L’héroine, tout d’abord, que je n’ai pas du tout réussi à cerner. En fait, sa façon de réagir dès son retour en France m’a incroyablement fait tiquer, et je la trouvais complètement à côté de la plaque. Après ce qu’elle vient de vivre, elle envoie littéralement bouler sa mère, ne dit rien à sa meilleure amie et attend finalement que l’on se rende compte qu’elle ne va pas bien… Bref, ses réactions me paraissaient un peu trop surréalistes, et ça m’a vraiment dérangée durant une grande partie de ce roman. Sans oublier qu’elle possède le syndrome Mary Sue que je déteste tant, à savoir la femme superbe et parfaite qui fait craquer tout les hommes dans le livre alors que je la trouvais plus agaçante qu’autre chose…

Car l’intrigue amoureuse fut pour moi le gros, gros point noir de l’histoire. J’ai déjà du mal avec les triangles amoureux, mais là on est dans un carré, voir même un hexagone. C’est que le monde est vraiment petit à Paris apparemment, tout le monde se retrouve ! Et Romane, dans sa recherche de l’homme avec qui elle a partagé ce moment en Syrie, ne va pas hésiter à aller vers eux et à faire volte face, passant de l’un à l’autre. L’auteure nous aiguille vers de nombreuses possibilités, mais je ne vous cache pas qu’entre le fiancé de sa meilleure amie ou encore l’aumônier-pas-encore-prêtre… ça devenait un peu du n’importe quoi.

En définitive, je n’ai pas réussi à accrocher avec ce roman. Le résumé m’avait laissé imaginer une toute autre histoire, et j’ai été assez déçue de la façon avec laquelle l’auteur traite finalement son intrigue. Romane est une héroïne que je n’ai pas appris à apprécier, la pluralité de l’intrigue amoureuse m’a vite agacée. Et je ne vous parle pas non plus du manque de réalisme global de l’histoire, notamment du milieu militaire, où ça devient un vrai n’importe quoi…


Parution : 13 septembre 2018
Éditions : Hugo Roman
Nombre de pages : 587
Prix : 7.60 €
2.0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s