When it’s real – Erin Watt

couv22030632

Mesdames et messieurs, voici Oakley Ford ! Popstar célébrissime, en une de tous les magazines, des millions de fans, et surtout… un caractère bien trempé ! À première vue, Oakley semble avoir tout pour lui, mais sa famille est en train d’exploser en vol. Et malheureusement, sa musique et son inspiration aussi. Après une énième frasque relatée dans les tabloïds, son équipe doit réagir : il lui faut redorer son image au plus vite ! Trouver une fausse petite amie, une fille douce et sage, qui prouvera au monde entier qu’il a changé… C’est là que Vaughn Bennett entre en scène. Grande soeur dévouée, étudiante et serveuse à temps partiel : en quelques mots, le prototype même de la fille  » normale « . La preuve : elle n’aurait jamais accepté cette mission si sa famille n’avait pas des soucis d’argent. Elle n’a pas vraiment le choix. Et il faut dire que la magie et les paillettes d’Hollywood sont loin de lui déplaire. Mais en ce qui concerne Oakley, c’est une autre affaire. Cet abruti prétentieux, terriblement égoïste ? Ce n’est pas comme s’ils allaient vraiment craquer l’un pour l’autre dans la vraie vie ! N’est-ce pas ?


avis

J’étais très curieuse de retrouver le duo Elle Kennedy / Jen Frederick, alias, Erin Watt, dans une nouvelle histoire après la grande saga de La princesse de papier que j’avais bien appréciée. Mais je ne m’attendais pas à autant aimer ce one shot.

When it’s real a tout des romans doudou que j’affectionne tant : une histoire simple, des héros frais et attachants, et une romance sucrée et mignonne à souhait : tout ce que j’aime pour passer une doux moment. Et ce fut indéniablement le cas ici.

Oakley Ford, la célèbre popstar, doit aujourd’hui se racheter une image. Son agence a, pour cela, un plan de bataille tout trouvé : une romance préfabriquée avec une jeune fille ordinaire. C’est de cette façon que Vaughn se retrouve impliquée bien malgré elle dans cette histoire : elle sera le faire valoir d’Oakley. Et tant mieux si elle ne tombe pas sous son charme et a une langue bien acérée, tant qu’elle joue son rôle. Mais les sentiments ne sont jamais bien loin quand on cherche à les éviter…

Sincèrement, l’histoire est basique, simple, mais c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures. J’ai adoré la façon dont les auteures nous avec cette romance, elles ne tombent pas dans le triangle amoureux, ni dans le drame. Le passé de nos personnages reste très poignant mais, pourtant, on évite les crises de larmes et les rebondissements tirés par les cheveux.

Bref, j’ai retrouvé dans cette histoire ce qui m’avait déjà plus chez Elle Kennedy dans Off Campus : une histoire banale, des héros simples, mais des émotions puissantes qui nous transportent de pages en pages. Rien n’est surfait, tout est équilibré et parfaitement dosé. Une romance comme je les aime et comme j’aimerais en lire plus souvent !


Parution : 04 octobre 2018
Éditions : Hugo Roman
Nombre de pages : 380
Prix : 17 €
pcc

8 réflexions sur “When it’s real – Erin Watt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s