Les Entremondes, tome 1 : L’hotel Invisible – Sean Easley

Couverture Les Entremondes, tome 1 : L'Hôtel invisible

Poursuivi par un mal mystérieux, le père de Cameron et Cassia les a confiés par un soir d’hiver à leur grand-mère, avant de disparaître de la surface de la terre. Pour tout héritage, il ne leur a laissé que deux énigmatiques pièces de bois aux inscriptions presque effacées. Mais, depuis qu’il a douze ans, le jeune Cameron fait des rêves étranges… Jusqu’au jour où, dans le centre commercial de son quartier, derrière la porte vitrée d’un petit magasin, il tombe sur un immense hall d’hôtel. Là, au milieu des chandeliers, du marbre et des somptueuses boiseries trône l’inscription :  » Découvrez votre destination ! « 

Le personnel de l’établissement n’en revient pas : d’habitude, on ne pénètre dans ce lieu magique que sur invitation ! Et surtout, oser s’y aventurer a toujours, toujours un prix… Car chacune de ses portes s’ouvre sur un pays différent. D’une salle à manger en Inde, on passe à un couloir de sous-marin au beau milieu de l’océan ou à une chambre avec vue sur la Grande Muraille de Chine ! Seule explication à la découverte de Cam ? La pièce pendue à son cou, qui semble mystérieusement liée à cet endroit… Se pourrait-il que son père y ait travaillé autrefois ? Mais le doute s’empare vite du garçon : chariots et plateaux qui se déplacent tout seuls, couloirs sombres se modifiant à volonté, passages secrets nichés dans les caves de l’établissement… L’hôtel, doué de conscience, serait-il maléfique ?


avis

J’étais très intriguée face à cette nouvelle parution des éditions Lumen. Vous connaissez mon amour pour cette maison d’édition, et je suis une fan absolue de leur catalogue. Pourtant, j’avais peur que ce livre fasse un peu trop jeunesse.

Cam est un jeune garçon de douze ans qui vit avec sa grand-mère et sa sœur malade depuis la mort de sa mère et la disparition soudaine de son père. Pourtant, il le sait au plus profond de lui : son père est toujours vivant, et n’attend qu’à être retrouvé. Un sentiment renforcé par des rêves étranges qu’il fait, nuit après nuit. Jusqu’au jour où, par le plus grand des hasards, il va pousser la porte d’un étrange Hôtel… Un hôtel qui pourrait bien être la réponse à toutes ses questions…

L’Hôtel invisible est donc la plaque tournante de notre histoire. Toute l’originalité du roman repose sur cet espace, entre enchantement et réalité. Un hôtel qui vous invite à la détente, mais dont vous oubliez tout souvenir une fois vos vacances terminées. Et encore, cet hôtel recèle bien des secrets, et c’est dans ce côté mystérieux que Cam va plonger la tête la première.

Je ne vous cache pas avoir quand même eu du mal durant une bonne première partie du récit. A vrai dire, je me suis quelque peu perdue dans les descriptions du fonctionnement de cet hôtel, j’avais énormément de mal à me le représenter, et quand mon imaginaire bloque, ça me bloque également dans l’histoire. Petit à petit, j’ai réussi à saisir les grandes particularités de l’hôtel, et à mieux appréhender ce dernier. Mais ce n’était pas chose aisée.

Par contre, j’ai adoré comment l’auteur nous tourne et nous retourne le cerveau. L’histoire, à l’instar de notre hôtel, est complètement imprévisible et nous balade de rebondissements en rebondissements. J’ai été surprise bien des fois, ce qui est fort agréable dans un roman jeunesse.

Je regrette simplement de ne pas m’être attachée plus que cela aux personnages, même si j’ai adoré la dualité de Nico. Mais Cam m’a paru un peu trop irréfléchi par moment, et j’espère qu’il grandira dans la suite de l’histoire. Dans tous les cas, c’est ce que la fin de ce premier tome nous porte à croire.

En définitive : un univers original quoiqu’un peu complexe, une histoire surprenante, des personnages déstabilisants et un hôtel qui nous invite à la rêverie et au voyage… Ce premier tome pousse les portes d’un monde enchanteur qui fera rêver petits et grands… !


Parution : 13 septembre 2018
Éditions : Lumen
Nombre de pages : 471
Prix : 16 €
3.5

4 réflexions sur “Les Entremondes, tome 1 : L’hotel Invisible – Sean Easley

  1. J’adore aussi les éditions Lumen 🙂 Et la couverture de ce roman me tentait, mais comme toi j’avais peur qu’il soit un peu trop jeunesse. Ce qui ne m’arrête pas forcément, mais quelque fois, il y a trop de jeunesse dans la jeunesse (oui, c’est très clair…). Bref, je l’ai dans ma wishlist et j’espère le lire et l’apprécier 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Je te comprends ! J’aime les univers jeunesses, mais il ne faut pas que je me sente trop en décalage. Bref, que je ne me prenne pas mes trente années dans les dents quoi ! Du coup, j’ai toujours une petite appréhension quand je commence une nouvelle série dont le héros est assez jeune ;à

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s